Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



Gens de chez nous

TURQUET  Edmond, Henri

TURQUET Edmond, HenriDéputé de l'Aisne

Naissance : 31 mai 1836 à Senlis ( Oise)
Decès : 8 février 1914 à Paris

Petit-neveu du conventionnel Le Carlier d'Ardon, fut licencié en droit à Paris en 1859, et entra dans la magistrature, substitut du procureur impérial à Clermont puis à Saint-Quentin et Beauvais, procureur impérial à Vervins en 1868. Il donna sa démission, le 16 décembre de la même année, à la suite de dissentiments avec le préfet de l'Aisne au sujet d'une école qu'il avait organisée dans la prison de Vervins. Il se présenta, le 24 mai 1869, comme candidat indépendant au Corps législatif dans la 3ème circonscription de l'Aisne contre l'élu officiel, M. Piette et contre M. Jules Favre. Pendant la guerre il s'engagea volontairement dans le corps des Eclaireurs de la Seine, blessé à trois reprises, cité à l'Ordre du jour et décoré de la Légion d'honneur pour sa conduite au combat à la Malmaison. Il fut élu, représentant de l'Aisne à l'Assemblée nationale, il est réélu, en 1876 et 1877 député de la 2ème circonscription de Vervins. Amateur d'art, possesseur d'une galerie de tableaux modernes, il s'occupa des questions artistiques et devint le 5 février 1879, sous-secrétaire d'Etat au ministère de l'Instruction publique, spécialement de la direction des Beaux-arts ; à l'organisation des musées et théâtres nationaux s'attirant d'assez vives critiques par une nouvelle réglementation du Salon annuel. En 1878, il fut élu président de la Société des sauveteurs de l'Aisne. Réélu député de Vervins en 1881 et en 1885. Il se sépara de la majorité pour adhérer au mouvement boulangiste. Conseiller général de l'Aisne pour le canton de Sains.

Sources : Assemblée Nationale