Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



Gens de chez nous

LEVINDREY Marcel

LEVINDREY MarcelDéputé de l'Aisne

Naissance : 28 septembre 1897 à Chateaubourg (Ille et Vilaine)
Decès : 2 décembre 1976 à LAON

Marcel Levindrey milite activement au sein de la fédération socialiste de l'Aisne, où il prend une importance croissante dans les années 30. Il est élu maire de Laon en 1935, moins de deux ans plus tard, il est conseiller général. A la débâcle de 1940, il rejoint les rangs de la Résistance (réseau Libération-Nord), supervisant les activités du parti socialiste clandestin dans l'Aisne. Révoqué par le régime de Vichy de la mairie de Laon le 10 mai 1941, il est emprisonné par la Gestapo à Saint-Quentin du 20 décembre 1943 au 2 février 1944. Membre du comité départemental de Libération, il retrouve en août 1944, la mairie de Laon, et en septembre 1945, le conseil général de l'Aisne ; il est même élu à la présidence avant de démissionner le 2 avril 1948 pour marquer sa désaprobation que lui inspire le cumul des mandats. Maire et conseiller général pendant plus de trois décennies, il s'est impliqué dans les associations d'élus locaux : fondateur de l'Union départementale des maires de l'Aisne et de la Fédération nationale des élus municipaux et cantonaux. Opposé au général de Gaulle, Marcel Levindrey est battu par le candidat indépendant, Gilbert Devèze aux législatives de 1958. Aux élections de 1962, il essuie un nouvel échec, cette fois, face à un autre conseiller général, Guy Sabatier. Il demeure toutefois, membre du conseil général, réélu lors des cantonales d'avril 1958 et de mars 1964. Il se retire progressivement la politique ; il quitte la mairie de Laon en 1965, abandonne le 31 décembre 1966 ses fonctions de secrétaire de la fédération socialiste et renonce à solliciter le renouvellement de son mandat aux cantonales du 8 mars 1970.

Sources : Assemblée Nationale

← Revenir à la page précedente