Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



Visite de Napoléon Ier en 1810 à Saint-Quentin pour l’inauguration du canal

Thème : Faits divers, anecdotes, catastrophes | Commune(s) : SAINT-QUENTIN | Auteur : N.Debreux


Cérémonial à observer lors du passage de sa Majesté

Cejourd’hui neuf avril 1810, neuf du matin, tous les membres composant le conseil municipal étant réunis, monsieur le Maire leur donne lecture de la lettre de son excellence le Ministre de l’Intérieur relative à l’arrivée en cette ville le 16 de ce mois de leurs Majestés l’Empereur et l’Impératrice ; il leur propose ensuite de faire les dispotitions nécessaires pour célébrer cet événement heureux avec tout l’éclat dont il est susceptible et le conseil, animé du désir de témoigner à leurs Majestés son respect, son amour et son dévouement, détermine que tous les moyens possibles seront mis en œuvre et arrête le programme suivant :

1°  le jour de l’arrivée de leurs Majestés les Maire et adjoints et le conseil municipal, accompagnés des gardes d’honneur, se rendront aux limites du territoire

2°  un arc de triomphe y sera érigé. Là monsieur le Maire complimentera sa Majesté et lui présentera les clefs de la ville

3°  messieurs les administrateurs de la fabrique seront invités à faire sonner toutes les cloches

4°  il sera donné ordre aux gueteurs de sonner pareillement celles du beffroi. Le carillon de l’hôtel de ville exécutera des airs qui exprimeront l’allégresse et l’enthousiasme des habitans

5°  il sera fait plusieurs décharges des arquebuses de la ville immédiatement après que les voitures de leurs Majestés auront passé les ponts

     L’architecte de la ville s’assurera de la solidité des dits ponts et rendra compte sur la champ à la mairie de leur situation

6°  les susdits ponts et les rues que leurs Majestés parcourreront pour arriver à leur logement et pour se rendre ensuite au canal seront sablés

     toutes les maisons sur leur passage seront tendues en blanc

7°  toute la garde nationale prendra les armes et formera une double haie depuis l’entrée de la ville jusqu’au logement de leurs Majestés

     les chefs s’assureront par une inspection générale qu’aucune arme n’est chargée

8°  le commissaire de police de concert avec le commandant d’armes maintiendront et veilleront à ce que la marche de leurs Majestés puisse se faire avec la dignité convenable

9°  un picquet de pompiers, une pompe, des sceaux et des tonnes pleines d’eau seront placés dans le voisinage du logement de leurs Majestés

     Les directeurs passeront alternativement la nuit et se relèveront de deux heures en deux heures

10° leurs Majestés étant arrivées à leur logement, on prendra les ordres de monsieur le Maréchal du Palais pour la présentation de l’autorité

11°  un grouppe composée de 25 jeunes demoiselles de 12 à 18 ans vetues de robes de linon présentera à sa Majesté l’Impératrice un bouquet composé des fleurs des differens des deux manufactures en fil et en coton établies en cette ville

12°  vers 8 heures du soir leurs Majestés seront invitées de se rendre sur le pont de l’écluse

13°  un obélisque en lampions sera placé à l’endroit du monument destiné à consacrer et perpétuer l’époque de la jonction de l’Escaut à la Somme

14°  monsieur l’inspecteur divisionnaire, directeur du canal de Saint Quentin sera inviter à faire placer des barrières sur toute la longueur de l’écluse, sur les deux ponts et sur les parapets du bassin et du canal

15°  les deux digues du canal à partir du coude de Remicourt, celles de l’écluse et du bassin jusqu’au jardin de monsieur Dupuis, blanchisseur et la route neuve de la Fère jusqu’au dessus du chemin de la fontaine seront illuminées, un transparant placé à chaque extrémité portera le chiffre entrelacé de sa Majesté l’Empereur Napoléon et de sa Majesté l’Impératrice Marie Louise, dix barques éclairées de lampions circuleront autour deus et formeront une sorte de joute sur le bassin

16°  il sera donné un bal que leurs Majestés seront priées d’honnorer de leur présence, ce bal sera ouvert par un hymne dont les parolles et la musique seront composées par deux habitans de la ville en l’honneur de leurs Majestés

       il sera élevé une estrade pour leurs Majestés

17°  toutes les façades des maisons seront illuminées dans tous les quartiers de la ville

18°  il sera donné un bal gratuit à la halle aux grains laquelle sera sablée et illuminée convenablement

19°  des loges en forme de tentes seront dressées pour offrir un déjeuner à leurs Majestés dans la partie du canal qui présentera l’aspect le plus curieux et le plus pittoresque

       pendant ce repas, une musique guerrière concourra à exprimer l’allégresse publique

20°  pour l’exécution des présentes dispositions, il sera nommé quatre commissions

       la 1ère sera chargée de l’érection de l’arc de triomphe et de la construction de l’obélisque sur l’emplacement du monument d’en battir nécessaires pour les transparants du placement des picquets pour recevoir les lampions d’illumination, de la désignation des personnes qui seront admises à la joute et d’assir les loges en forme de tentes sur les bords du canal

       la 2ème procurera des logemens convenables à toutes les personnes composant la suite de leurs Majestés

Elle surveillera en outre l’exécution des ordonnances de police concernant la visite des auberges, la propreté des rues, la surete publique, la distribution et le service de divers postes de la garde nationale, les illuminations et les tentures.

         La 3ème fera les dispositions nécessaires pour la fête, choisira celles des salles de monsieur le sous préfet ou de monsieur le Maire qui offrira le plus d’avantages et s’occupera des préparatifs du déjeuner qui sera présenté à leurs Majestés, sur les bords du canal et du repas à donner à toutes les personnes de leur suite

         La 4ème examinera, discutera et arrêtera tous les devis de divers objets de dépenses indispensables et en ordonnera l’exécution.

         La mairie s’informera de l’itinéraire de sa Majesté pour le 18 afin de pouvoir lui renouveler l’expression de ses sentimens et de son amour et prendre ensuite les mesures nécessaires pour se trouver à la sortie de la ville à l’instant de leur départ et leur présenter ses hommages.

Le Maire de la ville

Vu l’article 20 de la déclaration cidessus arrête :

La 1ère commission sera composée de messieurs Desjardins, Reneufre, Dupuis, Desjardins commissaires de guerre, Isaac Harlé, Neville et Pincepré, Pizieux ; Dubois, Muller, Destrées, Gilleron, Curillon et Delamme

La 2ème de messieurs Piolet, Paillet-Carré, Reneufre, Debaudreuil, Paringault, Arpin père et Voisin père.

La 3ème de messieurs Delahaye l’ainé, Esmangard, Casseu, Duboscq,, Cambronne, Petit et Bajoly. Desjardins commissaire de guerre, Reneufre

La 4ème de messieurs Margerin Odelin, Marolle,, Henique et Alvarez

     Il sera adressé à chacun des commissaires susnommés une lettre explicative de la partie de service dont il est chargé.

     Les 4 commissions sont invitées à se réunir par représentation à la mairie tous les jours de midi à une heure pour prendre connaissance des extensions ou modifications qui pourront être appousées aux dispositions arrêtées par le conseil municipal et donner connaissance de l’état d’avancement des différentes parties de travail qui leur seront confiées.

du 14

Suite du cérémonial pour le passage de sa Majesté

     Cejourd’hui 14 avril 1810, 6 heures du soir, le conseil municipal étant réuni à l’hôtel de ville, monsieur le Maire invite messieurs composant les diverses commissions à instruire le conseil des progrès de leurs opérations respectives.

     Monsieur Casseu, chargé de la décoration de la salle, donne l’assurance que tout sera disposé pour le jour de l’arrivée de leurs majestés.

     Il rend compte aussi que les préparatifs du déjeuner à offrir à leurs Majestés et des repas à présenter aux dignitaires et autres personnes qui composent leur suite se font avec la plus grande activité.

     Les commissaires chargés de l’érection de l’arc de triomphe, de l’obélisque, des transparent et des illuminations du beffroi, du canal, de la route neuve de la Fère et de la grande place informent le conseil que leurs dispositions sont prises de manière qu’aucune partie des objets confiés à leurs soins n’éprouve aucun retard.

     On fait l’observation que deux portes latérales contribueraient beaucoup à l’embelissement de l’arc de triomphe ; le conseil est d’avis que des ordres soient donnés sur le champ aux ouvriers de s’occuper de ce travail additionnel.

     Organe de la seconde commission, monsieur Paillet rend compte qu’il a fait avec l’un de ses collègues, une visite exacte du puits de la ville, qu’il a tenu note des différens objets qui y manquent et qu’il a enjoint à l’adjoint de l’entretien du puits de les mettre en bon état pour dimanche.

     Monsieur Piolet entretient le conseil des réclamations d’un grand nombre d’habitans dans le cours de la visite qu’il a faite de leurs maisons présens particuliers se présentent dans le sein du conseil pour renouveller leurs réclamations : monsieur le Maire les engage à les lui adresser par écrit et se réserve d’y faire droit.

     un des commissaires fait part que les piquets plantés sur la place n’offrent point assez de solidité et qu’il est à craindre que le moindre ébrantement ne fasse tomber tous les lampions : le conseil arrête que les piquets seront consolidés par des tringles attachés aux auvents des maisons.

     un autre commissaire expose que la sureté publique sera compromise si on n’établit point de garde faux sur les ponts du canal et de l’écluse il est arrêté que monsieur Leuglier sera invité à user de l’autorisation qui lui a été donné à ce sujet par monsieur Gayant à la sollicitation de monsieur Lemaire.

Rapport sur les préparatifs pour la fête lors du passage de sa Majesté

    Cejourd’hui dix neuf avril 1810, heure de midi, messieurs les membres composant le conseil municipal, monsieur le maire ouvre l’avis que les commissions fassent un nouveau rapport sur les objets de la fête dont chacune d’elles est chargée cette mesure aura le mérite de faire connaître si toutes les dispositions du programme sont remplies, dans le cas de la négative, de prendre sans délai les moyens nécessaires pour leur entière exécution et dans le cas de l’affirmative d’examiner si quelques améliorations ou additions ne seront pas jugées convenables. Il pense qu’il sera agréable au conseil de mettre à profit le temps dont le retard du voyage de leurs Majestés lui laisse la disposition, ce plan est adopté à l’unanimité.

     Il résulte du rapport de l’un des membres de la 1ère commission qu’il sera indispensable de confier la garde et la surveillance de l’illumination à un certain nombre de factionnaires. Monsieur le Maire est invité à fixer ce nombre et à donner les ordres nécessaires au commandement de la garde nationale.

     Un membre observe qu’il conviendra de disposer l’illumination de la place destinée au monument de manière à la faire voir dans tout son développement. Pour atteindre ce but il est arrêté que monsieur Lenglier, ingénieur du canal, sera invité à communiquer le plan de cette place et que le tracé en sera indiqué par des poteaux également espacés et portant chacun une écuelle.

     Le même membre fait remarquer que la longue étendue donnée à l’illumination du canal lui paraît sans objet il pense qu’on pourrait la borner à 58 mètres 47 centimètres (30 toises) au dela du bassin et à 116 mètres 94 centimètres (60 toises) à partir de la dernière maison à gauche après l’écluse. 

      Le conseil s’occupe ensuite de la route à faire parcourir à leurs Majestés dans le cas où elles daigneraient aller visiter l’illumination du canal : il arrête que dans cette hypothèse leurs Majestés seraient invitées à passer par la rue de Saint Thomas et de longer celle du Rempart jusqu’à la porte d’Isle, il aaête pareillement que des écuelles posées sur des poteaux illumineront sur la gauche ladite rue dans toute l’étendue

      Les objets concernant l’illumination étant terminés, la commission chargée du décor de la salle des spectacles fait rapport qu’il serait à propos  1° de changer les franges des draperies du trône ; 2° d’établir une décoration nouvelle pour faire disparaître le trop grand vuide qui existe entre l’estrade et les balcons des loges ; 3° de placer des guirlandes de verdure sur les loges et 4° de fire quelques additions à l’escalier pour en rendre l’entrée plus apparente et plus belle, ces diverses propositions sont adoptées : enconséquence monsieur le Maire est invité à faire acquisition 1° des franges en torsades en or faux pour remplacer celles de soie existantes aux draperies ; 2° une paire d’embrasses avec quatre glans en or faux pour la décoration nouvelle ; il est pareillement prié de procurer des guirlandes pour les loges et de donner ordre à l’architecte de faire à l’escalier les additions indiquées

       Monsieur Dupuis, sur l’invitation de monsieur le Maire, fait rapport que dans la visite qu’il a fait du magasin de la ville avec monsieur Harteniame ??? son collaborateur ils n’ont pas trouvé d’objets en coton d’une qualité et d’une perfection désirable.

        Monsieur le Maire observe que depuis cette visite, il est impossible que des marchandises supérieures soient rentrées, enconséquence il invite messieurs Dupuis et Harteniame à faire des nouvelles tentatives.

Donations faites à la ville par sa Majesté

        Cejourd’hui premier mai mil huit cent dix, messieurs composant le conseil municipal étant réunis en l’hotel de la mairie pour tenir leur session annuelle, monsieur le Maire ouvre la séance par la lecture du décret impérial rendu à Cambrai le 28 avril 1810 lequel contient les donations faites à la ville par sa Majesté l’Empereur et Roi

        Le conseil pénétré de la reconnaissance la plus vive pour les différentes graces que sa Majesté l’Empereur et Roi a daigné répandre sur la ville, arrête que le tribut de ses sentimens d’amour et de fidélité sera porté aux pres du trône par une députation de cinq membres, pris dans le sein et dans la classe des citoyens les plus recommandables ; il procède de suite à la nomination de ses députés, son choix se fixe unanimement sur messieurs Joly Bammeville, Desjardins, Houel-Pointet, Delhorme et Gomiecourd.

         Il vote ensuite des remerciemens bien sincères à monsieur le Maire pour la sollicitude et le dévouement qu’il a déployés auprès de sa Majesté dans l’intérêt de la ville qu’il administre d’être son organe auprès de messieurs Desains et Gomiecourt, ses adjoints qui l’ont puissamment secondé, auprès de messieurs les commissaires qui ont montré le zèle le plus infatigable dans les préparatifs et l’exécution des fêtes données à leurs Majestés impériales et auprès des membres des deux gardes d’honneur qui ont mérité de justes éloges pour leur bonne tenue, la régularité de leur service et l’enthousiasme à accompagner de leur propre mouvement leurs Majestés jusqu’à Cambrai.

         Monsieur le Maire propose de délibérer sur l’emploi des clés qu’il a présentée à sa Majesté à son entrée sur le territoire de la ville et que sa Majesté lui a remises. Le conseil est unanimement d’avis que les clés restent entre les mains de monsieur le Maire et qu’il les conserve comme un témoignage de l’affection et de la reconnaissance de ses concitoyens.

Transcription faite par Nathalie Debreux d’après les Comptes-rendus des séances du conseil municipal de Saint-Quentin (Archives Municipales)