Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



Les protestants à Annois

Thème : Religion | Catégorie : Protestantisme | Commune(s) : ANNOIS | Auteur : G.Neuheussler d'après C.Poëtte


Sur la route de Saint-Simon à Annois sur la gauche, il y a une sépulture protestante. C’est un socle en pierre bleue, recouvert d’une plaque en marbre noir, il y a des arbres autour.

La seigneurie d’Annois appartint pendant près de 100 ans à la famille de Corbrville qui refusa d’abjurer en 1685, ainsi que les habitants du village. Les autres abjurèrent pour éviter les persécutions mais restèrent protestants.

Le 2 janvier 1689, Claude Tavernier, 87 ans, mourrait après avoir refusé de recevoir les sacrements. Le juge de Chauny ordonna que le cadavre soit traîné sur une claie dans les carrefours de la ville, derrière un cheval et ce fait jeté à la voirie.

Deux ans auparavant le sieur de Cobreville, seigneur d’Annois avait été arrêté pour cause de protestantisme.

Les de Cobreville, père et fils paraissent avoir été des hommes violents, Jean Jacques de Cobreville en 1680 frappe un maréchal de Flavy le Martel : Nicolas Lefevre. En 1690 le même fait une tentative de meurtre sur Antoine Grumet, tonnelier ; en 1695 coups portés à un domestique de labour : Michel Dubail ; en 1718 plainte contre Isaac de Cobreville par Chouet, marchand à Cugny.

Il existe un document ayant pour titre : « Mémoire de l’état des nouveaux convertis du diocèse de Noyon, pour être présenté et rapporté au roi, M. le Comte de Ponchartrain, secrétaire d’état en l’année 1700. »

Familles protestantes : 

Isaac de Cobreville, sieur de La Motte, 28 ans, lieutenant de cavalerie au régiment de Courlandon, ne fait aucun exercice de la religion catholique et jouit de la terre de Jonquières près de Compiègne comme plus proche parent de son oncle Dampierre passé en pays étrangers ;

Charlotte Foucard, 33 ans, mariée à un protestant qui ne demeure pas à Annois, mais y vient de temps en temps.

Cottin et Madeleine Hagombar, sa femme, tous deux nés de parents hérétiques, ils ont 4 enfants, aucun n’a abjuré.

Isaac Alavoine, 60 ans, marchand fort riche et sa femme Madeleine Cottin, 24 ans, n’ont pas abjurés ni mariés à l’église.

Louis Dauchel et sa fille

La veuve Suzanne Legrand , la veuve Suzanne Légère, une autre Suzanne Cottin

Marie Parsie, 25 ans, Madeleine Target, 24 ans, son frère valet de charrue, 22 ans

Jacques Griffard sorti du royaume avec sa femme Marthe Dufour et ses enfants furent arrêtés et emprisonnés fin novembre 1700 à Chauny, ils étaient partis en Hollande.

Instruction contre Jean Courtonne, linier de Annois, qui avait fait enterré sa mère Anne Leroux dans son jardin, âgée de 77 ans, veuve de Jean Courtonne, demeurant au village de Merlieu près de Laon.

Jean Jacques de Cobreville est mort le 19 juillet 1719, il avait épousé Charlotte de Dompierre, il restera protestant jusqu’à sa mort malgré son abjuration, il fut enterré dans un enclos proche de sa maison, appelé le jardin de La Motte (renseignements de la justice, plusieurs témoins pour dire qu’il était catholique).

Le 5 juin 1732, le curé du village Gilbert Potier fut battu par les gens du château d’Annois : le chevalier de Laval et son neveu Cortelli, Me Marguerite Madeleine de Paravicini, veuve du seigneur d’Annois et sa sœur, ainsi que la femme de chambre.

Les protestants sont inhumés la nuit et dans les propriétés des gens pour empêcher les profanations de sépultures.

Robert d’Ully, vicomte du Nouvion, Madeleine Georges et Marguerite Prouvost de Rouvroy, dont les cadavres furent traînés sur la claie et jetés à la voirie.

 

Source : Charles Poëtte, Promenades dans les environs de Saint-Quentin, tome IV
Article : Geneviève Neuheussler