Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



LE SURNOM DES HABITANTS DES VILLAGES ENVIRONNANTS

Thème : Traditions | Commune(s) : ESSIGNY-LE-GRAND | Auteur : Pierre Gobeaux


Document établi par Pierre GOBEAUX – Texte de Pierre GOBEAUX
Essigny le Grand – 1990
Après une vie professionnelle bien remplie, Pierre GOBEAUX s’est tout d’abord attaché à établir l’arbre généalogique de sa famille du côté maternel, née COLLET-SEILLIER, originaire d’Essigny le Grand dont il a pu remonter la filière jusqu’en 1697, sous Louis XIV. Ensuite, il a mis par écrit ses souvenirs, les récits de son grand-père COLLET et effectué quelques recherches sur l’histoire locale. Quelques-uns de ses textes ont été publiés en leur temps dans le bulletin communal.

Autrefois, « l’esprit de clocher », ou l’esprit d’appartenance au terroir, était très fort. S’ensuivaient des horions échangés aux bals des fêtes et des sobriquets dont on affublait les villageois d’à côté. Parfois, certains villages, pourtant voisins, en arrivaient à ne plus entretenir aucune relation.

Il m’a paru intéressant de sauver de l’oubli les surnoms donnés entre villages qui faisaient référence à un évènement, un lieu dit, une coutume ou une tradition locale. Ne voyons donc dans ces surnoms que de bonnes gauloiseries rigolardes, dignes des époques où elles ont été appliquées.

En 1990, les retrouver n’a pas été facile, heureusement quelques aïeuls presque centenaires, ayant encore une bonne mémoire, ont été d’une aide efficace, la majorité des mairies n’ayant pas de traces écrites.

Acheryles bilots = surnom des oies
Alaincourtles faconniers = venant de facon – petite javelle de lin coupée à la Main
Annoisles guernouilles ou les bourriques
Benayles veaux = venant de dévot –dévotion
Brissay Choignyles araignées
Brissy Hamégicourtles lapins ou bouilleux rouges (boyaux rouges)
Chaunyles singes = en raison  d’un singe brodé sur l’étendard des arquebusiers
Compiègneles dormeurs
Cugnyles mingeux d’poires blètes
Essigny le grandles mulets = têtus comme des ânes
Flavy le Martelles rats d’cave – les poissons-cats – les gaétans (gitans) en fonction des époques
Frière Faillouelles sangliers et gnouf-gnouf
Gibercourtles dindons
Happencourtles mingeux d’flan  d’rosiaux = mangeur de flan de roseaux
Itancourtles écureuils
Jussyles mitrons = bons cuisiniers
Ly-Fontaineles grosses boudaines = gros ventres
Mayotles oignons = en raison d’importantes productions
Meulanles chiens
Montescourtles grosses cloches
Moy de l’Aisneles cochons
Noyonles friands
Remignyles Gais = trop de bons cidres rendant les villageois « gais »
Renansartles vaches à deux têtes = naissance anormale
Saint Quentinles rebeyeux  = ceux qui  regardent
Senlisles besaciers
Séraucourt le grandles canards d’marais
Surfontaineles bedaines noires
Tergnierles mingeux d’saurets = hareng saur
Travecyles canards.
Urvillers les « culs brûlés » ou métteux de feu = en raison d’incendies inexpliqués
Vendeuilles corbeaux = vraisemblablement en raison de l’importante communauté religieuse : le prieuré, et un prêtre était un cordeau en fonction  de sa soutane noire
Vermandles larrons
Vouël les ours