Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



L’ANNEE 1790 DANS l’AISNE

Thème : Révolution | Auteur : Article par Emmanuelle Coquelle d'après l'agenda du Conseil Général de l'Aisne de 1990


Jour après jour …
Janvier
Vendredi 1Lamy, Le Beigue, Hautefeuille et le Comte François de Montholon sont nommés députés extraordinaires de La Ferté Milon
Samedi2Luuyt, ancien commissaire des guerres et Ancelot, procureur du Roi, sont délégués par La Fère pour être députés extraordinaires
Dimanche3Desmoulins reçoit une lettre de son père, magistrat à Guise, désespéré par la suppression de son office avec le baillage de Guise
Lundi4Assemblée des représentants des villes du Vermandois et du Soissonnais où les soissonnais parlent de “rendre Saint-Quentin à Amiens”
Mardi5Les députés du Laonnois, du Vermandois, du Hainaut et du Cambrésis s’accordent sur les délimitations de leurs territoires respectifs
Mercredi6Les députés extraordinaires de Laon écrivent à la municipalité de cette ville pour dénoncer les manigances des soissonnais
Jeudi7Les paysans de l’Aisne inquiets: à Paris la foule exige que le prix du pain baisse
Vendredi 8Pétition de la Commune de Paris en faveur de La Ferté Milon proposée comme Chef-lieu de district (Paris est acquis à la cause de Soissons)
Samedi9Louis de Madaillan, Comte de Manicamp, revient au pays décidé à trouver un consensus entre son état et le “nouvel esprit”
Dimanche10Silvain Bailly, maire de Paris, prépare une lettre pour défendre la cause de Soissons comme Chef-lieu de Département
Lundi11Viefville des Essarts, député du Vermandois informe Guise des manœuvres de Vervins à propos du choix du Chef-lieu
Mardi12Nominations d’Adrien de Viefville et Jean-Baptiste Saulce, procureurs du Roi, comme députés extraordinaires de Guise
Mercredi13Duel en forêt de Saint-Gobain. La chevaleresque coutume que l’on croyait oubliée renaît
Jeudi14Réunion houleuse à l’assemblée du Département où les “soissonnais” estiment que le comportement des laonnois est chaque jour plus désagréable
Vendredi 15Les députés extraordinaires de Villers-Cotterêts sont au complet: Conseil, Guillot, Limon, La Touche, Demoustiers, Lalitte et Niguet
Samedi16Les députés du Vermandois et du Soissonnais à l’Assemblée nationale sont invités à se réunir au local du Comité de Constitution
Dimanche17Le député extraordinaire de Laon, Fouant, ne se fait pas à la vie parisienne et s’en lamente auprès des officiers municipaux de Laon
Lundi18Les députés du 8ème Département qui deviendra l’Aisne, décident du partage du département en six districts
Mardi19Les émeutes de Versailles pour faire baisser le prix du pain se font entendre jusque dans l’Aisne, “grenier à blé de la capitale”
Mercredi20Appuyée par les officiers du bailliage, la municipalité de La Fère prépare la rédaction d’un vœu pour être Chef-lieu de district
Jeudi21Le Dr Guillotin présente à l’Assemblée sa machine à décapiter. Elle ne servira qu’une dizaine de fois dans l’Aisne pendant la Révolution
Vendredi 22Le Conseil du district de Vervins approuve un rapport sur “l’urgente nécessité de la reconstruction du Pont de Lugny”
Samedi23Les députés du Vermandois “surprennent” une réunion des Commissaires du Comité de Constitution avec les députés extraordinaires de Soissons
Dimanche24Le Comité de Constitution reçoit une note “Le district proposé pour La Ferté-Milon est absolument parasite et ridicule”
Lundi25Le Comité de Constitution reçoit un mémoire d’élus du Vermandois favorable à “cinq ou six districts au plus”
Mardi26L’Assemblée nationale décrète que l’assemblée des électeurs pour choisir le Chef-lieu du Département aura lieu à Chauny
Mercredi27Le Département obtient la reprise complète de la forêt de Villers-Cotterêts en échange de territoires laissés au “Département de Beauvais”
Jeudi28Le journal “Le Moniteur” reçoit une lettre du Sieur Goulliart, soissonnais, qui retrace ce qui se passa dans la ville lors de la taxe des journées
Vendredi 29L’Assemblée nationale, sur proposition du Comité de Constitution, décrète la liste et les limites des six districts de l’Aisne
Samedi30Pétition de trente notables de Guise qui expliquent que “leur ville serait réduite au plus affreux désespoir” si elle ne restait pas Chef-lieu
Dimanche31Les représentants de Guise et de Vervins rentrent de Paris, chacun pensant avoir su faire entendre la cause de sa ville pour le Chef-lieu de District
Février
Lundi1Le Comité de Constitution signe “le procès-verbal des limites entre le département de Laon et de Soissons et celui de Beauvais”
Mardi2le président de l’Assemblée nationale, Target, favorable à Guise dans la querelle avec Vervins, est remplacé par Bureaux de Pusy
Mercredi3Une délégation de la Ferté-Milon arrive à Paris, pour défendre la cause de sa ville qui veut être Chef-lieu de district
Jeudi4Le Département de l’Aisne prête la serment civique lors d’une cérémonie réunissant tous les Départements et en présence du Roi
Vendredi 5Les députés extraordinaires de Soissons se disent heureux de l’accueil que leur a réservé le nouveau Président de l’Assemblée nationale
Samedi6Par décret de l’Assemblée nationale, le Département légal “du Vermandois et du Soissonnais” ou de “Soissons et Laon” est créé
Dimanche7Des rumeurs alarmantes de faillite nationale parviennent dans l’Aisne où l’on apprend les répressions des émeutes de Lyon
Lundi8L’abbé Conseil, député extraordinaire de Villers-Cotterêts, s’inquiète des appuis dont disposent à Paris les partisans du Chef-lieu à la Ferté-Milon
Mardi9Convention entre les députés du Département de Brie et ceux du district de Château-Thierry, sur les frontières départementales
Mercredi10Malgré l’accord du 1er février, Vic-sur-Aisne est rendu au Soissonnais tandis qu’Autrèches est réuni au Beauvaisis
Jeudi11L’augmentation du nombre d’enfants trouvés dans la Généralité de Soissons inquiète. Le Sieur Montlinot est chargé de faire un rapport
Vendredi 12Assemblée générale de la Commune de Guise qui estime que sa position de Chef-lieu de district sera confirmée définitivement
Samedi13Les députés du Hainaut et du Vermandois s’accordent pour rendre au Hainaut Wignehies contre rétrocession au Vermandois d’Escaufourt
Dimanche14L’Aisne prend connaissance avec stupeur de la publication du Décret interdisant les vœux et supprimant les ordres religieux
Lundi15Hormis le Chef-lieu départemental, l’organisation territoriale du Département (districts, limites) est à peu près au point
Mardi16Les Communes de Molin et Prémont “supplient” le Roi et l’Assemblée nationale qu’on ne les détache pas de leur Cambrésis
Mercredi17Le Département de “Soissons et Laon” figure dans le projet de décret d’ensemble relatif à la division du Royaume
Jeudi18La Municipalité et les habitants d’Estouilly font une requête pour réclamer leur rattachement au district de Saint-Quentin
Vendredi 19Félicitations de la Commune de Chauny à ses envoyés extraordinaires qui ont obtenu de paris que leur ville soit Chef-lieu provisoire
Samedi20Inquiétude chez les aristocrates de l’Aisne: ils apprennent que le Marquis de Favras, accusé sans preuve de complot, est guillotiné
Dimanche21Braconnage intensif dans la forêt de Villers-Cotterêts. La rumeur court que des “affamés” de Paris y seraient réfugiés et y vivraient à l’état sauvage
Lundi22Les régiments de Touraine et de Vermandois, formant la garnison de Perpignan, écrivent une lettre amicale au régiment de Vivarais
Mardi23Les curés de l’Aisne comme ceux de toute la France, doivent désormais lire en chaire les décrets de l’Assemblée nationale
Mercredi24Des femmes, arrivées depuis quelques jours de Belgique, sont dénoncées anonymement comme étant des prostituées
Jeudi25Plusieurs attaques de diligences sur la route qui relie Noyon à Chauny. Ces évènements inquiètent les communes situées sur ce parcours
Vendredi 26La rivière Aisne donne son nom au Département jusqu’à présent dénommé “du Vermandois et du Soissonnais”
Samedi27Le Comte d’Antraigues traverse l’Aisne. Considéré comme espion contre-révolutionnaire, il a pris le chemin de l’émigration
Dimanche28Nouveau pas de la révolution: l’Assemblée nationale décrète la suppression du monopole des grades militaires pour la noblesse
Mars
Lundi1Devant la municipalité de Collonges, le Prieuré d’Igny dresse sa déclaration de biens provoquée par le Sieur Forzy, directeur des économats de Reims
Mardi2Au marché de Saint-Quentin, aujourd’hui le livre de viande fraîche est vendue six sols ainsi que le quarteron d’œufs
Mercredi3Un journal de Paris signale “qu’à Soissons des hommes vendus à l’iniquité travaillent sans relâche pour amener une contre-révolution”
Jeudi4Les mots “Département de l’Aisne” figurent sur les lettres patentes promulguant la division de la France en départements
Vendredi 5Philibert-Mathieu Serurier, père du futur Maréchal, revient à Laon après plusieurs mois en Russie où il était précepteur
Samedi6Nomination des commissaires du Roi pour organiser dans l’Aisne les assemblées qui désigneront les électeurs chargés de choisir le Chef-lieu
Dimanche7Déprédations et abattages intempestifs d’arbres dans les bois appartenant à l’abbaye d’Origny-Sainte-Benoîte
Lundi8Malgré les brillantes interventions de Condorcet, député de l’Aisne, l’Assemblée nationale maintient l’esclavage
Mardi9A Saint-Aubin, chez Thomas Mouy, agriculteur, le maire et curé Lévêque fêtent gaiement un mois d’exercice du corps municipal
Mercredi10Dans le sud de l’Aisne, parviennent de Meaux les échos des émeutes populaires car le blé est réquisitionné pour Paris
Jeudi11Un décret de l’Assemblée nationale interdit à quiconque de s’opposer à la coupe des bois ecclésiastiques autorisée
Vendredi 12Les lois et décrets augmentent le trafic de la poste au point qu’il faut un préposé spécialement affecté à leur distribution à Laon
Samedi13Le laonnois Pierre Cossin, auteur d’un exceptionnel abrégé du cartulaire de l’évêché de Laon, meurt à Paris dans le plus profond oubli
Dimanche14Le Sieur Cléry écrit au “courrier de Paris” que le curé Nusse, maire de Chavignon, a été particulièrement bien reçu à l’Assemblée nationale
Lundi15Les droits seigneuriaux sont supprimés sans indemnité et désormais, il y a égalité des partages lors des successions
Mardi16Nouveau coup contre l’Ancien régime : l’Assemblée nationale déclare la suppression du droit d’aînesse
Mercredi17Inquiétude dans les abbayes de l’Aisne: l’Assemblée nationale vient de décréter la vente des biens du clergé par les municipalités
Jeudi18Emeutes à Bruxelles. Les partisans de la Révolution sont vaincus et nombre d’entre eux se réfugient dans l’Aisne
Vendredi 19Rectification des Lettres patentes du 4 mars: Château-Thierry y figurait comme Chef-lieu provisoire. Erreur typographique …
Samedi20Circulaire aux commissaires du Roi afin qu’ils surveillent les opérations relatives à la formation du Département de l’Aisne
Dimanche21Le Comité de Constitution décrète :”nulles et non avenues les réclamations” insérées aux procès-verbaux et sur les cartes
Lundi22Un symbole de l’Ancien régime s’écroule : les habitants de l’Aisne apprennent que l’Assemblée nationale a supprimé la gabelle
Mardi23Pétition de la communauté de Bohain demandant à être rattachée au district de Saint-Quentin et à devenir Chef-lieu de Canton
Mercredi24L’Ecuy, Père-abbé de Prémontré, a maille à partir avec certains de ses moines gagnés par les idées nouvelles
Jeudi25Dans l’Aisne, une recette fait fureur contre la fièvre: enrouler la membrane de la coquille d’un œuf frais autour de l’auriculaire
Vendredi 26Circulaire des commissaires du Roi pour la surveillance des opérations relatives à la formation des listes des citoyens actifs
Samedi27Recommandation aux Gardes nationaux de se tenir sur leurs gardes en raison de rumeurs de soulèvement
Dimanche28La forêt de Retz s’étend à ce jour sur 12 969 hectares et 60 ares, contient 336 carrefours, 24 maisons de gardes et 71 km de routes
Lundi29Devant le Consistoire, le Pape Pie VI condamne la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, au nom de la doctrine de la foi
Mardi30La carte officielle du département de l’Aisne arrive à Laon: elle mesure 2m20 de haut sur 1m80 de large
Mercredi31Robespierre est élu président du Club des Jacobins. Saint-Just, alors simple électeur de Blérancourt, lui écrit des lettres d’acclamations
Avril
Jeudi1Le temps n’est guère clément en ce début de printemps. Le pluie ne cesse pas sur le Soissonnais, le Laonnois et le Chaunois
Vendredi 2Deux chevaux, l’un bai, l’autre alezan, errent dans les rues de Saint-Quentin. Personne ne saura jamais d’où ils venaient
Samedi3Publication à Paris du “livre rouge” qui révèle la liste et le montant des pensions du Roi. Gros succès populaire
Dimanche4Arnaud Constant Tellier , né à Laon, député de Melun, imagine un Département englobant Château-Thierry, Meaux au centre et Melun
Lundi5A Vannes, premières émeutes contre-révolutionnaires. Le mouvement s’étend au sud-est de Paris. On en parle à Château-Thierry
Mardi6Les protestants de l’Aisne apprennent que leurs frères de Nîmes, favorables à l’Assemblée nationale, sont attaqués par des catholiques
Mercredi7Des exemplaires du “livre rouge” arrivent à Soissons. Le Sieur Gouillard, électeur, fait grand cas de l’œuvre et en recommande la lecture
Jeudi8A Souvent, près de Dôle, quatorze paysans sont tués par les Grades lors d’un rassemblement jugé particulièrement séditieux
Vendredi 9L’Assemblée nationale met à la charge de l’Etat les dettes du clergé. Dans l’Aisne, on ne se réjouit pas de cette générosité
Samedi10Développement dans les villages de l’Aisne d’une épidémie de carreau, affection qui durcit le ventre des enfants
Dimanche11Le 11 avril 1790 est un dimanche. A Oulchy, le Prieur Louis Flamand prononce un sermon très mesuré à propos de la Révolution
Lundi12A l’Assemblée nationale, les députés de l’Aisne issus du Clergé demandent que la religion catholique soit toujours religion de la Nation
Mardi13Dans une liesse populaire et générale, les jeunes sans-culottes soissonnais fondent la Société patriotique de Soissons
Mercredi14L’Assemblée nationale confie à l’Etat les dépenses du culte catholique. Les curés deviennent donc des fonctionnaires
Jeudi15A Soissons, les citoyens actifs sont convoqués pour la formation des assemblées primaires qui désigneront les électeurs
Vendredi 16L’intérêt de l’assignat est réduit à 3%. Des coupures de 200 et 300 livres sont émises et les premières arrivent à Laon
Samedi17A Laon comme à Soissons les esprits s’échauffent. Le sujet majeur de conversation concerne le choix du Chef-lieu de Département
Dimanche18A Bruyères, sur la place, en présence du conseil de la municipalité, on procède à l’élection des officiers de la garde nationale de la commune
Lundi19L’administration municipale de Bruyères décide l’achat sur les revenus domaniaux de 50 fusils et baïonnettes
Mardi20Les révolutionnaires de l’Aisne sont irrités par la diffusion de la déclaration d’une majorité de députés exprimant leur attachement à la religion
Mercredi21Des mendiants venant de Paris arrivent à Villers-Cotterêts d’où ils sont chassés. Ils se réfugient en forêt de Retz
Jeudi22Observations des commissaires nommés par Sa Majesté pour la tenue des assemblées primaires des villes et cantons du Département
Vendredi 23Le naturaliste Lamarck écrit à Claude Antoine Le Marchant de Cambronne à propos de l’identification de plantes peintes dans la “flore de Prémontré”
Samedi24A Paris, les chroniqueurs dénoncent les députés trop bavards (Mirabeau entre autres) qui “perturbent les affaires de la Nation”
Dimanche25Diffusion de la circulaire de la Commission intermédiaire du Soissonnais réglementant la contribution patriotique
Lundi26Fortes gelées qui provoquent d’importants dégâts dans les cultures, plus particulièrement dans le vignoble laonnois
Mardi27La Société des Amis des Droits de l’Homme et du Citoyen est constituée au couvent des Cordeliers. Elle s’appellera bientôt club des Cordeliers
Mercredi28Ce soir, à partir de 10H20 éclipse de la lune. L’obscurité est totale à 11H17
Jeudi29Les soissonnais à moitié rassurés: un décret réglemente la libre circulation des grains pour éviter la disette
Vendredi 3064 000 citoyens actifs répartis en 114 assemblées primaires, désignés pour élire 657 électeurs qui choisiront le Chef-lieu de l’Aisne
Mai
Samedi1Premières assemblées primaires dont les commissaires écrivent: “qu’elles ne se firent point avec toute la tranquillité qu’ils l’auraient désirée”
Dimanche2A la satisfaction des partisans de Soissons, un arrêt du conseil du Roi souligne que Laon est d’un abord difficile
Lundi3Le comte de Mazancourt, seigneur de Vivières, supplée à la Constituante le comte de Barbançon, gouverneur de Villers-Cotterêts, démissionnaire
Mardi4Examen par le Comité de Constitution de la requête de la Ferté-sur-Péron et de Chevresis qui veulent être réunies au Canton de Crécy
Mercredi5Examen par le Comité de Constitution d’une requête de Festieux “qui réclame certains villages voisins comme devant lui appartenir”
Jeudi6Le 6 mai 1790 est un jeudi. Le soleil s’est levé à 4h37 et s’est couché à 7h26. Violents orages dans le nord du Département
Vendredi 7Un rapport concernant l’agriculture de l’Aisne indique que le rendement betteravier moyen à l’hectare est de 27 kilogrammes
Samedi8L’Assemblée nationale décrète l’uniformisation des poids et mesures. Le laonnois Pierre Méchain participera à la définition du mètre étalon
Dimanche9A Soissons, la haute bourgeoisie qui tient à se démarquer de la petite jacobine et qui a pris la municipalité, a l’idée de fonder un “Club Patriotique”
Lundi10Des électeurs de Soissons écrivent au Président de l’Assemblée nationale pour contester la désignation de leurs députés
Mardi11Pour répondre au projet de “Club Patriotique” les commerçants et artisans entendent créer une “Société des Amis de la Constitution”
Mercredi12Trois arpents de terres sont vendus à Grisolles pour la somme de trente six hommées, l’hommée exprimant le travail d’un laboureur en un jour
Jeudi13A l’Assemblée nationale, le député soissonnais Brocheton obtient le vote d’un décret qui pourrait défavoriser Laon lors du choix du Chef-lieu
Vendredi 14Début de la constitution de nouvelles grandes fortunes terriennes dans l’Aisne par l’achat des biens du Clergé devenus biens nationaux
Samedi15Ouverture à l’Assemblée nationale du débat historique afin de déterminer si le droit de paix et de guerre appartient au Roi ou à la Nation
Dimanche16Le Sieur de Berge, de Laon, professeur des accouchements commence un mémoire sur les épidémies dans l’Aisne
Lundi17Ouverture de l’Assemblée de Chauny après une messe du Saint-Esprit dite aux 657 électeurs qui sont appelés à choisir le Chef-lieu de l’Aisne
Mardi18L’Assemblée de Chauny se poursuit dans le calme sous la présidence de Me Namuroy, notaire, Maire de Saint-Quentin
Mercredi19La commune de Laon délibère à propos de sa participation aux frais d’établissement de l’administration dans ses murs
Jeudi20A dix heures du soir, après des débats très orageux, 411 voix sur 450 votants se prononcent pour Laon comme Chef-lieu de l’Aisne
Vendredi 21Saint-Just, électeur de Blérancourt adresse une motion pour que Blérancourt devienne Chef-lieu de Canton
Samedi22Fin du débat sur le droit de guerre et de paix: il appartient à la Nation mais la guerre ne peut être déclarée sans qu’avec l’assentiment du Roi
Dimanche23A Crécy-au-Mont, Jean Courcy et Louis Béguin, membres du Conseil municipal, traitent leurs collègues de “têtes de veaux”
Lundi24Daudigny, qui est curé de Saint-Nicolas d’Aubenton, est élu suppléant au poste d’administrateur départemental
Mardi25Méchain, astronome né à Laon, démontre que la comète attendue cette année et parue en 1532 n’est pas le même que celle de 1661. Evidemment
Mercredi26Démission du député Charles de Miremont, possesseur de la terre de Berrieux et capitaine au régiment du Languedoc
Jeudi27le saint-quentinois Babeuf est emprisonné à la Conciergerie pour avoir fait circuler une pétition contre les taxes et les impôts
Vendredi 28A partir d’aujourd’hui, il est interdit aux officiers de porter la cocarde blanche. Ils doivent arborer la cocarde tricolore
Samedi29Le député de Guise Viefville des Essarts conseille aux officiers municipaux de sa ville de proposer la création de deux districts
Dimanche30Convent de la Loge de l’Humanité à Saint-Quentin dont le registre a été ouvert le 4ème jour du 4ème mois de l’an 5781
Lundi31Le Sieur Clarot, concierge des prisons de Laon, réclame à l’Assemblée 172 livres qu’il dépensa en 1789 pour nourrir des prisonniers malades
Juin
Mardi1L’élection de Soissons manque d’adjudicataires pour la réfection des route de l’Ange-Gardien “en raison de la disette des ouvriers dans ces endroits”
Mercredi2L’Assemblée nationale décrète officiellement Laon Chef-lieu départemental. Soissons sera le siège de l’Évêché
Jeudi3Un jeune électeur de Blérancourt, Saint-Just, écrit à Camille Desmoulins, pour vanter ses mérites lors de l’Assemblée de Chauny
Vendredi 4Réunion à Guise pour le choix du Chef-lieu de district “après un souper splendide” offert la veille par la Municipalité aux électeurs de Vervins
Samedi5procès verbal du Garde-meffier de Courmont contre Jacques Langlet, Garde des Religieux d’Ygny “relativement à un délit de chaffe”
Dimanche6Condorcet, député de l’Aisne, fait paraître le premier numéro de son “Journal de la Société de 1789”. Succès parisien
Lundi7Après maints débats houleux, la Municipalité de Château-Thierry est formée. Les clercs et gens de robe y sont majoritaires
Mardi8300 Gardes Nationaux dépêchés à Guise pour arrêter une émeute provoquée par les partisans de l’établissement du Chef-lieu de district à Vervins
Mercredi9Le Sieur du Rotoy, propriétaire de la terre de Mailly, a maille à partir avec des “particuliers de la paroisse de Louvel” qui menacent de lui voler son grain
Jeudi10Le Chevalier de Hédouville écrit le dernier mot de la demande qu’il adresse au Département pour que sa pension d’Officier continue à lui être versée
Vendredi 11Des habitants de Saint-Erme et des alentours, affamés, attaquent les revendeurs de grains qui pratiquent des prix excessifs
Samedi12Le procureur-général-syndic de l’Aisne prévient les maires de la cessation des fonctions de la commission provinciale
Dimanche13Le procureur-général-syndic de l’Aisne demande aux maires de l’Aisne de faire état de tous les biens ecclésiastiques de leur territoire
Lundi14Première session du Conseil général à l’Abbaye Saint Jean de Laon, sous la présidence de M. Laurent, conseiller au bailliage de Laon
Mardi15Les administrateurs du département s’inquiètent de l’agitation qui se développe à Beaurieux et dans les communes voisines
Mercredi16Melle Laurent offre une dot de 24 livres pour le mariage de “la fille la plus sage et la plus pauvre de la ville de Laon”
Jeudi17Les conseillers généraux organisent les “comités” (qui deviendront plus tard les commissions) de leur Assemblée
Vendredi 18Le Conseil municipal de la Ferté-Chevresis écrit au Département afin que la commune soit “distraite” du Canton de Ribemont
Samedi19La Commune de Festieux adresse à l’assemblée départementale une requête pour être Chef-lieu de canton. Demande classée sans suite
Dimanche20Agitation à Hannapes dont la municipalité entend refuser de payer les droits de terrage dépendant de l’Abbaye de Prémontré
Lundi21Les écoliers du Collège de Laon et les Frères des écoles chrétiennes prêtent un serment civique devant l’Assemblée départementale
Mardi22Le district de Soissons et la Municipalité de Crouy demandent des armes pour la Garde nationale qui vient d’être formée
Mercredi23Le Conseil général décide de faire distribuer des médicaments dans les districts du Département sous l’autorité du Sieur de Berge
Jeudi24requête des officiers municipaux de Menneville pour être autorisés à se pourvoir par la voie civile contre les rôdeurs
Vendredi 25Présentation du procès-verbal de démarcation des limites et de la circonscription générale du Département
Samedi26Arrêté de la municipalité de Laon recommandant aux séminaristes de ne pas suivre les conseils donnés par des curés purs et durs
Dimanche27Requête des habitants de Laniscourt pour faire des adjudications partielles pour les terrains du Bois de Certeau
Lundi28Le Conseil général demande au Ministre de faire parvenir “le plus tôt possible” le décret fixant à Vervins le Chef-lieu du district
Mardi29Fête de la Fédération. Agitation à Soissons à propos de la taxe sur le pain
Mercredi30Les officiers municipaux et les notables de Courmont demandent la destitution de leur maire, le Sieur Toulot
Juillet
Jeudi1le Conseil Général recommande plus de “circonspection” au maire d’Aubenton (Sorlin) qui a refusé d’apposer des affiches officielles
Vendredi 2L’administration de l’Aisne ordonne fermement la lecture, aux prônes, de tous les décrets de l’Assemblée nationale
Samedi3Le Département fait connaître à la municipalité de Chaourse le nouveau barème des dîmes et terrages. Inflation consternante
Dimanche4En la maison religieuse de saint-Rémy de Villers-Cotterêts, il est fait refus catégorique d’établir un inventaire des biens
Lundi5Le curé de Montigny-sur-Crécy demande à être remboursé d’un “pot de vin” qu’il a versé pour un bail auquel il n’a plus droit
Mardi6A Housset, la famine a poussé les villageois à l’insurrection communale. La Garde nationale intervient. Félicitations du département
Mercredi7La municipalité de Laon présente à l’Assemblée départementale Sophie Gantier qui recevra “la dot promise à la fille la plus sage”
Jeudi8Le Conseil Général arrête la formation d’une municipalité au hameau de la Tannière, sur le territoire de Montigny-Lengrain
Vendredi 9Injonction à la municipalité de Blérancourt de maintenir l’ordre dans la village après les troubles populaires de juin dus à la famine
Samedi10Le propriétaire de la ferme d’Evercaigne, sur la commune de Chermizy, demande à faire partie de la commune de Bièvres
Dimanche11Après avoir obtenu le Chef-lieu du district contre Guise, l’assemblée électorale de Vervins forme le vœu que soit crée un district à Guise
Lundi12Le Supérieur des religieux Minimes de Laon écrit à la municipalité pour que celle-ci subvienne à leurs besoins essentiels
Mardi13Dernière séance de la première session de l’Assemblée départementale. A Essômes, pétition réclamant l’annulation de l’élection du maire
Mercredi14Des délégués de la commune de Paris remettent au Conseil municipal de Laon, Chef-lieu de l’Aisne, la bannière de la Fédération
Jeudi15Dernière main à l’état exhaustif des officiers, sergents-majors et sergents, par ancienneté de grade au régiment de La Fère
Vendredi 16Trop anti-royaliste dans son journal des Révolutions de France et de Brabant, Desmoulins est condamné à retirer son journal de la vente
Samedi17Pour pouvoir survivre, les moines des Minimes de Laon décident de vendre à l’encan leur précieuse vaisselle et leurs chandeliers
Dimanche18Louis Brancas, Marquis de Lauraguais, demande aux députés de l’Aisne de créer un marché franc hebdomadaire à Manicamp
Lundi19A Charmes, les religieuses, spoliées de leurs biens, recueillent plus d’insultes que d’aumônes. Plusieurs, malades, meurent de faim
Mardi20Les religieux de Foigny écrivent au Département afin d’obtenir la conservation de l’Abbaye comme refuge pour les moines de Citeaux
Mercredi21Le blé manque car Paris “est trop gourmand”. Les émeutes de Lorraine échauffent les esprits dans l’Aisne
Jeudi22En ce beau jour ensoleillé, à Saint-Quentin on répète les chants composés pour la Fête de la Fédération, le 25 prochain
Vendredi 23Le Roi reçoit une lettre du Pape laissant entendre qu’il condamnera la Constitution civile du Clergé. Louis XVI la garde secrète
Samedi24Proclamation du directoire du Département relative aux règlements de police champêtre. Inquiétude chez les propriétaires terriens
Dimanche25Dans l’Aisne, parviennent les échos des émeutes et manifestations royalistes de Lyon. A Soissons, on parle d’une intervention étrangère
Lundi26Marat réclame l’exécution de cinq à six cents aristocrates dans un manifeste ultra révolutionnaires. Aigreurs de Condorcet
Mardi27L’Angleterre, la Prusse et les Provinces Unies laissent le champ libre à l’Autriche qui veut reprendre la Belgique en passant par l’Aisne …
Mercredi28L’Assemblée nationale entend un rapport d’un commissaire à propos de l’insurrection des soissonnais contre la taxe du pain
Jeudi29rédaction du procès-verbal de la remise et du dépôt au district de Laon de la bannière donnée par la Garde nationale de Saint-Quentin
Vendredi 30L’Assemblée nationale refuse de laisser passer les troupes autrichiennes envoyées contre la Belgique dont une partie devrait traverser l’Aisne
Samedi31L’Assemblée nationale décide des poursuites exemplaires contre deux journalistes: Marat et Desmoulins, né à Guise
Août
Dimanche1Les députés de l’Aisne participent au vote unanime de l’Assemblée nationale qui crée un Comité diplomatique pour contrôler l’action du Roi
Lundi2Desmoulins, s’estimant calomnié par un député, interrompt les débats de l’Assemblée. Il est arrêté puis relâché
Mardi3A Haramont, les villageois craignent un apparition du “Baudelot Blanc”, créature du diable qui rend folles les nonnes du Couvent du Lieu Restauré
Mercredi4Les soldats des régiments basés dans l’Aisne apprennent que leurs collègues de Nancy s’agitent pour réclamer la paye qui leur est due
Jeudi5Dans les campagnes et les villes de l’Aisne, rumeur alarmante d’invasion des troupes autrichiennes et prussiennes
Vendredi 6La rumeur d’invasion parvenue hier provoque des scènes de panique et d’exode au nord et à l’est du Département
Samedi7Grande insurrection à Soissons, provoquée par la pénurie alimentaire. Le drapeau rouge est déployé. Les riches sont conspués
Dimanche8Le premier cachet du Département apparaît sur les documents officiel: c’est un écusson à 3 lys portant les mentions: la Nation, la Loi, le Roi
Lundi9Malgré l’interdiction qui pèse sur lui, Marat persiste dans ses diatribes: “On nous endort, prenez y garde”. Desmoulins, lui, prend garde de se taire
Mardi10Pour répondre aux rumeurs d’invasion, l’administration du Département fait placarder partout des avis qui se veulent rassurant
Mercredi11Impatience de l’imprimeur du Département, Courtois, à propos d’un stock de fournitures de bureau que l’administration ne se décide pas à lui acheter
Jeudi12La veuve Melleville, qui hait Courtois, se réjouit publiquement d’avoir obtenu du Département la moitié du marché de fournitures de bureau
Vendredi 13Problèmes dans le ménage de Sophie Gantier, choisie comme “jeune fille la plus vertueuse” et mariée en grande pompe le 14 juillet
Samedi14La Russie et la Suède signent une paix aléatoire. Catherine II et Gustave III envisagent d’intervenir contre la Révolution française
Dimanche15Le Sieur Claude Olivier, à Versigny, hésite à choisir entre sa qualité d’officier municipal ou de Capitaine de la Garde nationale
Lundi16Suite aux incidents de début août, l’Assemblée nationale décrète le rétablissement de la discipline dans l’Armée “par une terreur salutaire”
Mardi17L’éradication de l’Ancien régime se poursuit: la création des Juges de Paix marque la fin des tribunaux féodaux
Mercredi18Nouvelle adresse de Saint-Just à Robespierre. Le futur Archange de la Terreur n’en peut plus d’admiration pour l’Incorruptible
Jeudi19Malgré son désir d’être un siège de justice, Chauny voit attribuer “en partage” le Tribunal à Coucy, par décret
Vendredi 20Très fermement décidée à rétablir l’ordre dans l’armée, l’Assemblée nationale crée les Tribunaux militaires
Samedi21Un nouvel ustensile est mis en vente à Soissons, venant de Paris: une guillotine miniature à l’usage des lapins et cochons de lait
Dimanche22Le garde-messier de Coumont, est pris à parti par Jacques Langlet, garde de l’abbaye d’Ygny, contre lequel il a dressé un procès pour délit de chasse
Lundi23Le Sieur Tourlot démissionne du corps municipal de Courmont, il est parent à un degré prohibé d’un membre du Conseil municipal
Mardi24La municipalité de La Bouteille cherche une occasion idéale pour adresser une seconde lettre de félicitations à l’Assemblée départementale
Mercredi25Le curé de Montigny-sur-Crécy tempête contre l’Assemblée départementale qui n’ a pas encore statué sur se demande d’indemnisation (voir 5 juillet)
Jeudi26La municipalité d’Erlon est autorisée provisoirement à continuer à faire l’enlèvement des arbres abattus et à les faire transporter sur la place
Vendredi 27Le Commissaire des Guerres Luuyt reçoit enfin du Département le paiement du logement des officiers du Corps royal d’Artillerie de La Fère
Samedi28Suite à des bruits d’insurrection, patrouilles de la Garde nationale et des Dragons de la Reine à Erlon, Rogny, Lugny et Thiernu
Dimanche29La municipalité parisienne organise avec efficacité les tribunaux de la ville. Cette organisation servira d’exemple aux autres villes de France
Lundi30Début de travaux urgents: la reconstruction du pont de Lugny dont les adjudications au rabais des ouvrages n’ont pas été de tout repos
Mardi31Ce 31 août 1790 est un mardi. A Nancy, les révoltés sont massacrés. L’Aisne ne l’apprendra que dans quatre jours
Septembre
Mercredi1Querelles de bistrot à Ardon. La bagarre dégénère entre des habitants d’Ardon et des habitants de Bruyères
Jeudi2A Paris, grande manifestation de soutien aux révoltés de Nancy. La tension monte et, de Soissons à Saint-Quentin, on en parle
Vendredi 3Bottée de Toulmont, chimiste laonnois, commence la rédaction de son “Traité de l’art de fabriquer de la poudre à canon”
Samedi4Necker, Directeur des Finances, Ministre d’Etat, démissionne. L’Assemblée nationale s’attribue la Direction du Trésor public
Dimanche5L’abbé Manesse, curé de Branges, ornithologue distingué, décide de s’exiler en Allemagne où il ne pourra emporter sa fabuleuse collection d’œufs
Lundi6Suppression officielle des parlements et autres cours de justice de l’Ancien régime. Un événement considérable pour Laon, ville de gens de robe
Mardi7Le Directoire de l’Aisne arrête que la Fête de la Fédération qui doit avoir lieu à Marle demain est d’utilité publique
Mercredi8L’Assemblée nationale décrète l’organisation sur tout le territoire de la conservation des archives nationales
Jeudi9Le Sieur Charpentier reçoit de l’hospice d’Oulchy un muid de méteil estimé à 200 francs, pour instruire ses enfants
Vendredi 10Le Sieur de Berge, médecin des épidémies et professeur des accouchements, donne des cours aux sage-femmes de Château-Thierry
Samedi11A Coulonges, le diable est apparu sous la forme d’un cavalier lors d’une assemblée secrète de sorciers. Il leur a donné des crapauds
Dimanche12Le Sieur Clément, arpenteur royal à l’abbaye Saint Yved consigne les résultats d’un arpentage qu’il a réalisé le 7 septembre
Lundi13A Villardet (paroisse de Coumont) la population rejette le garde employé par Hubert Rampeneau pour surveiller ses terres
Mardi14Un Maître charretier de Rozoy calcule dans son livre de comptes qu’il a gagné en un an 150 livres. Une servante perçoit alors 66 livres par an
Mercredi15Le Curé-maire de Chavignon écrit que “c’est à Paris qu’a été faite la circonscription de nos cantons: on a disposé de nous sans nous”
Jeudi16Proclamation du Directoire du Département relative à la vente des biens nationaux qui remporte un gros succès dans le Soissonnais
Vendredi 17A Brest, mutinerie des équipages de la flotte qui protestent contre leurs déplorables conditions de vie. Parmi eux, deux jeunes vervinois
Samedi18A Saint-Aubin, les 49 citoyens-soldats de la Garde nationale, dont l’uniforme se résume à une cocarde tricolore, s’exercent à marcher au pas
Dimanche19Selon son médecin, Huvier, notaire à Château-Thierry, est obsédé par la peur depuis qu’il a été agressé le 6 pour s’être accaparé du grain
Lundi20Discussion à l’Assemblée nationale sur les troubles survenus à Soissons lors du transport des blés destinés à Metz
Mardi21Robespierre soutient à l’Assemblée nationale la municipalité de Soissons qui a fait stocker dans la ville du blé destiné aux parisiens
Mercredi22Desmoulins écrit qu’il inscrira “son nom dans l’histoire en plus grosses lettres que celui de tous les députés de Picardie”
Jeudi23Les prétentions de la Municipalité de Soissons à avoir la préséance dans les cérémonies irritent le Directoire du Département qui prépare un arrêté à ce sujet
Vendredi 24Consternée, la Municipalité de Soissons apprend que l’Assemblée nationale lui ordonne par décret de faire sortir le blé stocké dans ses murs
Samedi25Vicq d’Azyr déplore qu’en 1790 les facultés de médecine n’enseignent ni l’anatomie complète ni la botanique ni la chimie médicale
Dimanche26Cérémonie et éloge funèbre en l’Eglise de Vervins à la mémoire de ses Garde nationaux morts lors des émeutes de Nancy
Lundi27La Garde nationale de Vervins adresse au Directoire du Département une lettre circonstanciée sur l’héroïsme de ses soldats
Mardi28Le Directoire du Département décide de fixer définitivement son administration en l’Abbaye Saint-Martin de Laon
Mercredi29Le Département se prépare à demander à l’Assemblée nationale des secours pour les indigents et les ouvriers sans ouvrage
Jeudi30L’administration du Département donne instruction pour la tenue des assemblées primaires qui éliront les Juges de Paix et les assesseurs
Octobre
Vendredi 1Dans la commune de Fontenoy, plusieurs animaux (vaches et porcs) meurent brutalement. On soupçonne un empoisonnement
Samedi2Les notaires de l’Aisne souhaitent harmoniser les systèmes de mesure qui sont fort divers (verge, essain, petier, pichet, quartier, muid …)
Dimanche3Les moines de Longpont se dispersent, le sanctuaire devient une carrière de salpêtre. Le plomb des toitures sert à fabriquer des balles
Lundi4L’abbaye des Prémontrés de Vivières perd ses armoiries : “d’azur à une fleur de lys à destre et une rose à senestre tigée et feuillée de même”
Mardi5Avant la fermeture de l’abbaye de Cuisy, des Prémontrés fidèles se réunissent autour de leur abbé et s’engagent à ne jamais se séparer
Mercredi6Louis XVI écrit à son cousin Charles IV d4espagne une lettre dans laquelle il s’oppose à la Constitution civile du Clergé
Jeudi7Le Département invite, par arrêté, l’Évêque de Soissons Mgr Bourdeille, à indiquer le jour où il prêtera le serment civique
Vendredi 8L’Évêque de Soissons rappelle aux curés de son diocèse la nécessité de suivre les décrets concernant l’organisation du Clergé
Samedi9Le Marquis de Condorcet achève un essai sur “l’admission des femmes au droit de cité” qui ne lui fera pas que des amis
Dimanche10Les Sections de Paris, rejointes notamment par celles de l’Aisne, demandent à l’Assemblée nationale la démission des ministres
Lundi11L’Assemblée nationale réaffirme la légalité de l’esclavage. Condorcet n’apprécie pas du tout et n’hésite pas à la faire savoir
Mardi12Le Département demande fermement aux curés de déclarer s’ils entendent continuer leurs fonctions et de prêter le serment civique
Mercredi13Pour la première fois, “les Amis de la Liberté” se réunissent au cirque du Palais Royal. La presse en fait largement état
Jeudi14Berthollet, grand prêtre officiant aux Gobelins, publie “de l’art de la teinture”. Un livre qui retient toute l’attention des tisseurs de lin de Saint-Quentin
Vendredi 15L’Abbé Nusse, Maire de Chavignon, écrit au Doyen Vailly qu’il est nécessaire de se conformer à la Constitution civile du Clergé
Samedi16Participation active de plusieurs députés de l’Aisne aux débats à l’Assemblée nationale sur la contribution foncière
Dimanche17Un remède contre les maux de reins est conseillé à La Fère: mettre sur la partie douloureuse une compresse faite avec des tranches de citrouille”
Lundi18Les électeurs du district de Guise se réunissent en l’église paroissiale de Marle pour élire les juges du Tribunal de District
Mardi19A l’Assemblée nationale, des députés parlent d’interdire le costume ecclésiastique aux prêtres hors de leur fonction
Mercredi20Les ministres démissionnent. Un nouveau gouvernement est immédiatement constitué par le Roi et La Fayette
Jeudi21L’Assemblée nationale décrète que le drapeau de la Nation est tricolore. A Soissons des citoyens pavoisent leur façade.
Vendredi 22Une délégation du Directoire de l’Aisne examine à la loupe les travaux exécutés à Guise sur les fonds de l’exercice 1789
Samedi23Le Département censure à Saint-Quentin des pièces de théâtre dont “les persiflages et les sarcasmes sont dirigés contre les Corps respectables”
Dimanche24L’Abbé Nusse, Maire de Chavignon, écrit au Département son irritation à propos de la lettre circulaire de l’Évêque de Soissons
Lundi25Pour chaque commune du canton de Crécy, les assesseurs du Juge de Paix sont désignés au scrutin de liste , en l’église du bourg
Mardi26Le Comte de Fersen établit un plan de fuite de la famille royale. Le Duc de Villequier-Aumont (Aisne) y joue un rôle de pousse-porte
Mercredi27Dans la plupart des districts de l’Aisne, les distances se mesurent en pouce (0,027 m) en pied (0,324 m), en toise (1,949 m) et en verge ou perche (6,5509 m)
Jeudi28Le Département proclame les dispositions relatives à l’exécution de la Constitution civile du Clergé. La vraie Révolution commence
Vendredi 29La famine échauffe la population de Villers-Cotterêts qui menace de piller les voitures qui transportent des denrées alimentaires vers Paris
Samedi30La tension monte entre l’Évêque de Soissons, réfractaire à la Constitution civile du Clergé, et les autorités civiles du Département
Dimanche31Le Député Viefville des Essarts écrit à ses concitoyens de Guise: “Vervins n’a pas plus de droit sur notre Tribunal que vous n’en avez sur le sien”
Novembre
Lundi1A la Toussaint, jeu de l’oison dans la région laonnoise: les concurrents tentent de rompre une ficelle qui suspend un oiseau à une potence
Mardi2Jean-Jacques de Latache, né à Laon, rédacteur de “La gazette des gazettes” est contraint de renoncer à publier sa feuille conservatrice
Mercredi3Les Administrateurs du Département se réunissent à 9h30 sous la présidence de André Laurent. A trois heures de l’après-midi, ils en ont fini
Jeudi4Le Département a décrété que ce jour est celui de la prestation de serment civique du Clergé régulier et séculier
Vendredi 5Félicitations du Secrétaire de l’aliénation des Biens nationaux pour la fermeté avec laquelle les décrets sont appliqués dans l’Aisne
Samedi6Débats difficiles en Assemblée département sur le siège du Tribunal du première instance: à Chauny ou à Coucy ?
Dimanche7Le chapitre de l’Eglise royale de Saint-Quentin déclare unanimement ne rien devoir aux représentants du Département
Lundi8Le Sieur Palloy, démolisseur de la Bastille, écrit au Département pour lui offrir un plan en relief de la célèbre prison
Mardi9Neuilly-Saint-Front réclame un chemin de communication entre Château-Thierry et La Ferté-Milon passant par Neuilly
Mercredi10Le Département décide d’apposer des scellés sur les établissements religieux de Chauny dont les biens sont très convoités
Jeudi11Aujourd’hui, dernier délai, les habitants de Chalandry doivent payer leurs dettes à la fabrique de l’Eglise de Chalandry
Vendredi 12Le Département adresse une lettre au Sieur Desilles sur la mort glorieuse de son fils. Trois jours de deuil sont décrétés dans le Département
Samedi13A Cuissy, les officiers municipaux s’empressent de terminer l’inventaire de l’Abbaye que les habitants veulent piller
Dimanche14Le curé de Chalandry, prête le serment constitutionnel. Curé de sa paroisse depuis 1762, il le sera jusqu’à sa mort en 1802 à 77 ans
Lundi15Les électeurs de Vervins se consultent pour rédiger un rapport demandant que le Tribunal de Commerce soit fixé chez eux et non à Guise
Mardi16Le Conseil municipal de Saint-Erme apprend que sa demande d’ouvrir un marché franc est rejeté par l’Assemblée départementale
Mercredi17Le département demande aux Municipalités de faire un état de leurs écoles et collèges afin d’assurer rapidement le début de l’instruction publique
Jeudi18Le district de Vervins signale des difficultés dans l’Assemblée primaire du Canton de Plomion pour l’élection du Juge de Paix
Vendredi 19L’Assemblée Départementale adresse à l’Assemblée nationale une demande d’armes pour équiper sa Garde nationale
Samedi20Une demande de fusils et de poudre identique à celle de la veille est adressée au Roi par les Administrateurs du Département
Dimanche21Les Administrateurs de l’Aisne choisissent de décréter l’établissement d’un Tribunal de Commerce à Marle
Lundi22L’armée autrichienne pénètre en Belgique. Elle ne rencontre qu’une faible résistance. Des bruits terribles d’invasion fondent sur l’Aisne
Mardi23Après maints débats, Soissons obtient du Département qu’il soit établi dans ses murs un Tribunal de Commerce
Mercredi24L’Assemblée nationale reçoit une demande de secours pour 42000 citoyens de Seine-et-Oise qui manquent de pain
Jeudi25A l’Assemblée nationale, Condorcet est pris à parti parce qu’il défend la révolte des esclaves de Saint-Domingue
Vendredi 26L’Assemblée nationale entend un rapport détaillé sur la prestation de serment de Mgr Bourdeille, Evêque de Soissons
Samedi27Le Département demande à l’Assemblée nationale que les fermiers des domaines nationaux puissent payer leur redevance en nature
Dimanche28Pétition à Château-Thierry parce que les officiers municipaux refusent que les mares nauséabondes aux abords de la ville soient asséchées
Lundi29Au Conseil général de l’Aisne, discussion très technique sur la répartition du budget d’entretien des routes
Mardi30Mgr de Sabran, ex-Evêque de Laon, tente de s’opposer par écrit à l’Evêque constitutionnel de l’Aisne qu’il juge “anathème et intrus”
Décembre
Mercredi1L’Allemand Forster, voyageur de commerce, arrive à Château-Thierry. Le journal de ses voyages est une sorte d’étude des transports français
Jeudi2L’armée autrichienne victorieuse entre à Bruxelles. A Paris, on se pose des questions quant à la protection des frontières au nord de l’Aisne
Vendredi 3Le Département de l’Aisne, dans l’euphorie de son Assemblée, proclame la suppression de tous les signes rappelant l’Ancien Régime
Samedi4Louis XVI écrit au Roi de Prusse pour demander “un congrès européen appuyé d’une force armée” afin de restaurer son autorité
Dimanche5Des ouvriers de Laon exposent ” la position malheureuse dans laquelle ils se trouvent” et réclament “des secours et du travail”
Lundi6Le Département statue sur une usurpation de pouvoir du Tribunal d’Aubenton qui a jugé une affaire concernant la municipalité de Leuze
Mardi7Deux jours de débats à l’Assemblée départementale sur le bien-fondé de la sécularisation des religieux d’Homblières
Mercredi8Le Conseil général décrète que le Secrétariat de chaque district de l’Aisne sera ouvert à tous les citoyens qui voudront y obtenir des renseignements
Jeudi9Des officiers municipaux de Saint6Quentin informent que les chanoines du Chapitre royal refusent de remettre leurs archives aux autorités civiles
Vendredi 10Les Conseillers généraux délibèrent longuement sur les dispositions à prendre concernant l’aliénation des biens nationaux
Samedi11Un rapport du Comité de Bien Public dénombre 48270 individus “sollicitant un secours proportionnel à leurs besoins”
Dimanche12Une récompense est désormais accordée à “toutes personnes qui dans l’étendue du Département auront détruit loups, louves et louveteaux”
Lundi13Tempête en Thiérache et aux environs de Bohain: de nombreuses routes et chemins sont coupés par des arbres déracinés par le vent
Mardi14L’Assemblée départementale entend un rapport sur la nécessité de construire un canal souterrain de jonction de l’Escaut et de l’Oise
Mercredi15L’Assemblée nationale décrète que la vénalité et l’hérédité des charges sont supprimées, au nom du mérite personnel
Jeudi16Mise en place à Saint-Quentin d’un bureau de plombage pour l’expédition à l’étranger des toiles, linons et baptistes
Vendredi 17Les dossiers de litige affluent chez Jean Claude Lhoste, notaire à Crécy qui siège depuis onze jours en qualité de Juge de Paix du canton
Samedi18Le Comte de Novion, un laonnois, décide de fuir la Révolution. Sept ans plus tard, il est colonel de la sécurité urbaine de Lisbonne
Dimanche19Jacques Devisme vivement applaudi par les Conseillers généraux de l’Aisne pour son projet de décret sur la police forestière
Lundi20L’Évêque de Soissons adresse à ses curés une instruction pastorale des plus claires sur l’autorité spirituelle de l’Eglise
Mardi21L’Assemblée nationale décide de l’érection d’une statue de Jean-Jacques Rousseau et supprime derechef les apanages
Mercredi22Le laonnois Barthélemy, peintre de la Révolution, est pressenti pour occuper la charge de dessinateur des costumes de l’Académie royale de musique
Jeudi23Appel aux jeunes pour qu’ils rejoignent l’armée fin de “marcher contre les princes qui voudraient entrer en France”
Vendredi 24Du Royer, seigneur de Flavy-le-Martel, supplée à la Constituante au Vicomte Desfossés, propriétaire à Coucy-le-Château
Samedi25Comme chaque année à Noël, tous les bergers de Chalandry se rassemble dans l’église pour faire bénir le dernier né de leurs agneaux
Dimanche26Le Roi sanctionne le décret du 27 novembre ordonnant au Clergé de prêter serment et d’accepter la Constitution civile
Lundi27A l’Assemblée nationales, 59 des députés ecclésiastiques prêtent serment. La bataille pour la Constitution civile du Clergé va se durcir
Mardi28Quinze louveteaux et leur mère sont abattus en lisière de la forêt de Vauclair par des habitants de Bouconville dont un se fait mordre
Mercredi29Le couronnement d’un amour qui deviendra historique : Camille Desmoulins épouse Lucille Duplessis. Robespierre est témoin
Jeudi30Une commission municipale consigne dans un procès verbal le mauvais état du château de Villers-Cotterêts et les dégradations qu’il a subies
Vendredi 31Vous ussiez offert ce qui suit pour les étrennes, il vous en aurait coûté: 12 sols pour une paire de sabots, 4 livres pour une couverture en chanvre
Article par Emmanuelle Coquelle d’après l’agenda du Conseil Général de l’Aisne de 1990