Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



L’abbaye de Vermand en 1790 : inventaire et scellés

Thème : Religion, Révolution | Catégorie : Abbayes | Commune(s) : VERMAND | Auteur : B. Renaut et J. Coquelle


Procès verbal des noms, âges, places et qualités des religieux de l’Abbaye royale de VERMAND, Ordre de Prémontré, et leurs intentions, ensemble la situation, l’étendue et la distribution de leur maison.

Fait le 4 novembre 1790 par la municipalité de Caulincourt, Délégué.

DEPARTEMENT DE L’AISNE

District de SAINT QUENTIN

Canton de VERMAND

      L’an 1790 le 4° jour de novembre à neuf heures du matin précises.

       Nous, Gabriel Louis CAULINCOURT, Maire, Robert LESCUYER, deuxième officier municipal et Christophe GUINCOURT, premier notable pour l’empêchement du premier officier municipal actuellement incommodé. Tous composant le corps municipal de la commune de Caulincourt, district de St Quentin, canton de Vermand assisté deM Joseph LARDENIER, procureur de la commune du dit Caulincourt, nous nous sommes transportés en l’Abbaye royale de Vermand, Ordre de Prémontré, située à Vermand, chef lieu de Canton, où nous avons trouvé MM Casimir Emmanuel PENNIER, prieur ; Charles François DUMONT sous-prieur et ancien procureur, Jean François DEBERLY, Pierre VEDE, André Joseph DINAUX, Nicolas Joseph BRIET et Antoine Camille MARIN, religieux de la dite maison, assemblés en une salle  ayant entrée du côté du cloître et deux croisées sur la terrasse de la dite maison ; auxquels, prieur, sous-prieur et religieux  avons dit que nous venions en vertu d’une certaine commission à nous adressés par le directoire du district de St Quentin en date du 2 octobre dernier, signé FOUQUIER, secrétaire, à l’effet de connaître les noms, les âges, les places et la qualité des religieux qui veulent rentrer dans la monde en conformité du décret de  l’Assemblée Nationale, en date du 26 mars dernier, ou continuer la vie commune et religieuse ; pour par nous en dresser un tableau et l’envoyer au district qui la fera passer au département, et ce dernier à l’Assemblée Nationale pour pouvoir fixer la masse de leurs traitements.2° prendre la situation de leur maison, son étendue, sa distribution  et tous les  renseignements que nous croirons nécessaires à l’administration  dans la fixation de cette ..…. faire à haute et intelligible voix par Robert DELVIGNE , secrétaire greffier de notre municipalité , et qu’il nous ait dit le bien entendre et comprendre, en conséquence nous avons procédé à la dite déclaration et visite de  la manière ainsi qui soit :

     1° M Casimir Emmanuel PENNIER en qualité de Prieur de la dite abbaye nous a déclaré que son intention était de quitter sa maison aussitôt qu’elle serait supprimée  et qu’il aurait  rendu compte de la gestion qu’il a eu des revenus des biens de la dite maison soit au district ou tous ceux chargés à cet effet pour se rendre au presbytère de Castre à l’effet d’y exercer les fonctions de Prieur Curé  où il a été nommé au mois d’avril dernier et qu’il n’avait accepté que provisoirement , qu’il est âgé de 49 ans, que comme son cas est particulier aux autres religieux de la dite maison, il nous a remis un mémoire particulier en nous priant de la joindre à notre procès verbal pour être mis sous les yeux de l’administration, ce que nous avons accepté.   

     2° M Charles François DUMONT, sous prieur et ancien procureur , nous a déclaré qu’il est âgé de 74 ans 10 jours et que son intention est de quitter la vie commune pour se retirer dans le monde

     3° M Jean François DEBERLY, sacristain, a déclaré qu’il est âgé de 43 ans ou environ , que son intention est de quitter sa maison et la vie commune pour rentrer dans le monde

     4° M Pierre VEDE, dépensier, a déclaré qu’il est âgé de 38 ans , que son intention est de quitter la maison et la vie commune pour rentrer dans le monde.

     5° M André Joseph DINAUX, religieux profès a déclaré qu’il est âgé de 38 ans, que son intention est de quitter la maison et la vie commune pour rentrer dans le monde laquelle déclaration il l’a déjà fait à la municipalité de Vermand le 30 octobre dernier

     6° M Nicolas Gery BRIET, religieux profès et prêtre a déclaré qu’il est âgé de 27 ans et 6 mois que son intention était de quitter la vie commune  pour rentrer dans le monde.

     7° M Antoine Camille MARIN, religieux profès et diacre d’ordre  a déclaré qu’il est âgé de 23 ans ½  que son intention est de quitter la vie commune pour rentrer dans le monde.

     A l’instant les dits sieurs prieur, sous prieurs et religieux  sus nommés nous ont déclarés que leur maison est encore composée d’un religieux nommé Jacques BLONDELA, religieux profé âgé de 45 ans, actuellement absent. D’après la déclaration qu’il a fait   à la minicipalité du dit Vermand le 30 octobre dernier, de l’intention qu’il était de quitter la vie commune pour rentrer dans le  monde. 

     En consignant nos opérations, nous avons examiné la dite maison sise au dit Vermand contenant 26  setiers 60 verges tant en cour, basse-cour, jardin, bosquet, prairie , canaux  et étang, dans lequel traverse la rivière d’Omignon, consistant d’abord en un corps de logis à deux étages et grenier au dessus. Dans le rez de chaussée du côté du midy est composé d’un fournil , une cuisine, un petit office, une salle à manger, un vestibule, une autre salle à manger et une autre salle avec 2 escaliers aux 2 extrémités. Au premier nous avons remarqué qu’il y a un corridor traversant tout le long le rez de chaussée, que du côté du jardin il y a 8 chambres de religieux, qu’au dessus de l’escalier de bois et vis à vis l’abbatiale, il y a 3 chambres d’hôte, à l’entresol et contre l’escalier de pierre, la chambre de Monsieur le Prieur. De l’autre côté du dit corridor, avons remarqué qu’il est composé d’un bûcher , une lingerie, une bibliothèque, un petit cabinet d’histoire naturelle et une chambre d’hôte, au dessus desquelles chambres et corridor sont des greniers très vastes bien carlés ; du côté de levant avons remarqué un r.. de bâtiment composé d’une petite depense, l’entrée d’escalier et au dessus du cloître des greniers alavoine bien carlés ; du côté du couchant avons trouvé 2 chambres servant au portier, l’entrée des cloîtres 3 chambres au dessus les 10 autres chambres et 1 cabinet tous chambre de maîtres que de domestique et son grenier et de l’autre avons remarqué que c’est l’église composée d’une nef, un chœur et la sacristie. Dans la cour nous avons remarqué un bâtiment a rez de chaussée composé de la maison de la servante, une petite écurie et une étable à vache en briques et pierre couvert en tuiles.

     Dans la basse-cour , nous avons remarqué qu’elle est composée d’un colombier en brique couvert en ardoise, une grange et une écurie du même rang en briques et pierres couvert en tuiles et un hangar en bois couvert en chaume. Tous les autres bâtiments ci devant détaillés étant construits en pierres et briques, couvert en ardoise. Avons remarqué  qu’il y a un jardin potager assez vaste contre lequel passe la rivière. Une terrasse tout le long de la façade  d’entre le levant et le midy et au dessus de la rivière et prairies , cannaux et avenues le tout semé de hayes et de fossés, que le reste est entouré de murs de pierre et de terres.

     Avons aussi remarqué qu’à côté de la dite abbaye il y a une abbatiale destinée pour le logement de la dite abbaye qui n’est que commanditaire et séparé de la dite abbaye d’un côté par une muraille et une haye, de l’autre  côté par une avenue, de l’autre par la rivière, laquelle abbatiale contient 2 setiers ,60 verges tout en long jardin potager verger et petit pré le tout fermé de murs en briques et pierres, une porte d’entrée, un corps de logis à 2 étages, compris le rez de chaussée avec mansardes , consistant d’abord d’une cuisine un vestibule et une salle au second 2 chambres et un cabinet aux mansardes 4 chambres de domestique et un petit cabinet, le tout en briques et pierres couvert en ardoises. Une petite cour dans laquelle il y a une écurie et un bûcher en briques et couvert en tuiles.

     D’après les déclarations ci dessus , nous avons cru notre mission remplie , du tout avons fait rédiger notre procès verbal par notre secrétaire greffier  que les dits Sieurs Prieur Sieurs prieurs et Religieux ont signé avec nous ensemble notre procureur et fait signer par notre secrétaire greffier le jour et an que dessus, au moment de la lecture et signature du présent procé verbal nous avons remarqué que M Antoine Camille MARIN septième religieux ci dessus dénommé quoique présent  jusqu’à ce qu’il nous eut fait sa déclaration se serait absenté sans nous en prévenir ne croyant pas sa signature nécessaire et comme MM les prieur sous prieur et religieux n’ont pu nous assurer de son retour M le procureur de notre commune a requis , que note de son absence soit inséré. En notre procé verbal pour servir et valoir ce que de maison ( ?), ce que nous avons accordé. La quelle  représentation et réquisition avons fait  rédigé avant les signatures en présence de MM le Prieur Sous-prieurs et Religieux comparants. A la minute Signé

PENIER Prieur de Vermand

DUMONT Sous-prieur

DEBERLY Sacristain

VEDE Dépensier

DINAUX et BRIET, Religieux

CAULINCOURT, Maire, LESCUYER 2°Officier

GUINCOURT, premier notable, LARDENIER ,procureur

et DELVIGNE, secrétaire greffier avec paraphe

NOMAgePlaces et QualitésIntentionsObservations
M. Casimir Emanuel PENNIER49Prieur de l’abbaye et Prieur curé de Castre Quitter la maison après des comptes-reuds pour se rendre à sa cureSa position étant particulière aux autres religieux il joint sa pétition aux presentes
M.Charles François DUMONT74Sous-prieur , ancien procureurquitter la vie commune et rentrer dans le monde
M.Jean-FRançois DEBERLY43Prêtre et sacristainidem
M Pierre VEDE38 ansPrêtre et dépensier
M.André Joseph DINEAUX38 ansReligieux profes, prêtreidem
M.Nicolas Gery BRIET27 ansidemidem
M.Antoine Camille MARIN23Religieux profes et Diacre d’Ordreidem
M.Jacques BLONDELA45 ansReligieux profes et prêtreDéjà sorti d’après sa déclaration faite devant la municipalité de Vermand le 30 oct dernier

Nombre, Situation Etendue et la distribution de la dite maison sont détaillés au procé verbal des autres parts

                                                                                Signé : DELVIGNE, secrétaire

Aujourd’hui, 9 novembre 1790, Nous, Maire, Officier municipal et Notable ci devant nommés, certifions et attestons que notre procureur de la commune nous a communiqué et remis en mains une déclaration faite et signée de M Antoine Camille MARIN, religieux profès de l’Abbaye Notre Dame de Vermand, qui confirme l’intention qu’il a de quitter la vie commune pour rentrer dans le monde, qu’en conséquence sa lettre datée de St Quentin le 7 novembre dernier, il requiert a ce que la dite déclaration soit jointe et annexée à notre procès verbal   pour lui servir et valoir ce que de raison, ce que nous avons accordé et la jonction avons signé en notre hôtel de ville le jour et auquel dessus a signé CAULINCOURT, Maire, LESCUYER, 2° Officier Municipal, GUINCOURT 1er Notable et DELVIGNE, secrétaire.

     Extrait de la déclaration de Sieur MARIN annexée à la minute des présentes, resté au greffe de notre municipalité :

      Je soussigné Antoine Camille MARIN, religieux profès de l’Abbaye de Notre Dame de  Vermand, diacre d’ordre âgé de 23 ans 6 mois et 15 jours, déclare que mon intention est d’abandonner la vie commune pour rentrer dans le monde.

      Fait à St Quentin ce 7 novembre 1790

       Pour copie conforme

           Signé  MARIN      DELVIGNE, secrétaire

           SCELLE APPOSE EN LA CI DEVANT ABBAYE ROIALE  DE VERMAND ORDRE DE PREMONTRE DEPARTEMENT  DE L’AISNE DISTRICT DE SAINT QUENTIN CANTON ET MUNICIPALITE DE VERMAND LE 27 ET 28 DECEMBRE 1790 PAR M LE MAIRE DE CAULINCOURT ET SON GREFFIER

            EN VERTU DE L’ORDONNANCE DU DIRECTOIRE DE ST QUENTIN DU 9 DECEMBRE 1790.

            L’an 1790 le 27 décembre, 9 heures du matin, nous, Gabriel Louis DE CAULINCOURT , Maréchal des Camps de l’Armée du Roy, Maire de la municipalité de Caulincourt, assisté de Robert DELVIGNE , notre secrétaire greffier, en vertu de la commission à nous adressée par l’Assemblée du Directoire du district de St Quentin en date du 9 de ce mois, signé FOUQUIER, secrétaire, nous nous sommes transportés en l’abbaye roiale de Vermand, ordre de Prémontré, département de l’Aisne, district de St Quentin, canton de la municipalité de Vermand où étant entrés dans une salle à 2 croisées donnant vue sur la terrasse du jardin avons trouvé  MM Casimir Emmanuel PENNIER, prieur religieux de la dite abbaye et prieur curé de la paroisse de Castre, Jean François DEBERLY, sacristain, Pierre VEVE, dépensier, Nicolas Gery BRIET et André Joseph DINAUX, tous religieux profès de la dite abbaye devant en…… au d…. de leurs déclarations à nous faites par notre procès verbal du…   dernier  auxquels parlant à leurs personnes , avons fait entendre le sujet de notre transport , lecture à eux faite par le greffier de notre commission.

             M. M. les prieurs et religieux sus dénommés nous ont déclaré avec l’énergie la plus sensible, que jaloux, de se soumettre en tous aux décrets de l’Assemblée Nationale sanctionné par le roi, il n’avait aucun moyen pour empêcher notre mission  qu’au contraire  ils offraient de nous représenter ou faire représenter les effets déjà inscrits sur le procès verbal dressé par la Municipalité de Vermand le 29 avril dernier, et pour nous mettre à mesure de nos opérations et éviter à ce que rien ne le retarde M PENNIER Prieur  à célébré la messe pour consommer les espèces qui restaient dans les vases sacrés. Desquels comparution dire réquisitions et consentement avons fait et dressé le présent acte que les dits prieurs et religieux ont signé avec nous et notre secrétaire greffier. Signé PENNIER BLONDELA BRIET DINAUX VEDE. DELVIGNE.

          En conséquence avons procédé à la description de tous les effets mobiliers par nous trouvés en évidence et apposé nos scellés aux endroits par nous jugés nécessaires de la manière et ainsi qui suit :

          Premièrement sommes entrés dans l’église coimposée d’une nef, d’un chœur séparé par une grille de fer  à côté duquel et à droite, j’ai vu un s… dont … ferment à clé  donne dans le chœur. Dans la nef avons trouvé que son enceinte est tapissée de hautes lisses garnies de bouts de bois, deux autels garnis de ch… son l… vieux de forge rouge, 3 tableaux dont 2   au dessus de l’autel et 1 au dessus de la porte d’entrée. Dans le chœur que nous avons trouvé des boiseries de 12 pieds de hauteur ou environ avec haute et basse forme aigle servant de pupitre. 5 tabourets et 1 fauteuil  garni. Une petite table en bois peint, la Maître autel à la romaine en bois marbré, 8 chandeliers, 1 crucifix, le tout d’argent hachée, avec une lampe aussi d’argent hachée que nous avons fait déposer dans une armoire à gauche du grand autel comme fermant à clé dans lequel j’ai aussi trouvé un calice d’argent doré, un autre calice, le ciboire, le soleil et le vase pour les services  huiliers, l’encensoir et la navette. Le tout d’argent. La croix de la procession, un bénitier avec l’aspersoire et deux  battons de chante d’argent hachée, 2 reliquaires, un  canon complet à cadre doré et vitrées, le tout renfermées dans la dite armoire que nous avons fermée et la clé remise à notre greffier.

          Au devant de l’autel, un grand tableau représentant  l’Assomption. De là, sommes passés dans la sacristie que nous avons trouvée garnie de boiseries de 7 pieds de hauteur, 2 armoires avec 2 bancs et le pied du cierge pascal , le tout en bois de chesne, dans lesquelles armoires  et commode avons trouvé 2 ornements complets pour les grandes fêtes , l’un rouge, l’autre bleu , un ornement noir complet  dont les 3 chappes  sont actuellement  dans l’église de Castre où M le prieur les a fait  transporter dans l’intention d’en faire la demande au district. Un autre petit ornement blan n’ayant que 2 chappes, 12 chasubles simples , 1 drap de mort, 1 tapis et 2 coussins pour les visites du General, 1 tapis d’autel pour les grandes fêtes , 3 robes d’enfant de chœur , 1 devant d’autel blan , 3 aubes  à dentelles, 10 autres amicts, 11 rocher, 7 surply dont 5 dans la sacristie, 1 chez M MARIN  ou chez M BLONDELA absent, selon le déclaration de M DEBERLY sacristain , 7 rochers d’enfant de chœur , 14 nappes d’autel dont 9 grandes et 5 petites, 5 essuy mains, 10 ceintures, 26  bandes d’étole, 26 purificatoires, 7 lavabo , 12 amis et 4 corporaux, 2 missel, 1 epistolaire , 5 graduels, 7 antiphonaires , 7 processionnaux , 1 bénitier et son aspersoir en cuivre, 3 plats d’étain , 2 burettes de ver , le tout renfermées  dans les armoires et commodes et les portes fermées, les clés remises à notre greffier.

        De là sommes passés au grenier où nous n’avons rien trouvé , puis au clocher avons trouvé 4 cloches. Sommes ensuite passés dans le corridor du dortoir  dans une chambre à gauche de l’escalier de pierre fermant à double porte qui est la bibliothèque que nous avons trouvé en boiseries en forme d’armoire et parquet en chêne dans lequel avons trouvé 2.234 volumes de différentes espèces sans aucun  inventaire . à l’instant nous a été déclaré par les dits prieurs et religieux  , qu’il était de leur connaissance qu’il existait encore plusieurs volumes entre autre la Bible de Calvin prêté par M DUMONT , absent, à M HUBERT, avocat au Parlement, demeurant à Paris et les autres volumes qu’ils n’ont pu distinguer en nombre ni en quantité. Dans le même appartement avons trouvés et inventoriés une machine électrique et plusieurs mécaniques curieux, différents instruments et physique et géométrique , une table pliante , 2 porte feuillets dans  lesquelles il y a plusieurs gravures ; à côté sommes entrés dans un cabinet aussi de boiseries et chasses garny  de glaces remplis d’histoire naturelle. Dans le buffet, un médaillon non complet et autres effets ayant rapport à l’histoire naturelle.

      De là sommes passés dans la cuisine où nous avons trouvé 6 cremaillons, une pelle pincette, 1 soufflet , 2 marmites ou chaudrons tout de fer , 12 casseroles de cuivre rouge , 4 couverts de fer blan ,  2 bassines aussi de cuivre rouge , 4 grandes cuillères à marmite dont une en cuivre et 3 en fer blan , 4 chaudrons, une passoire , 3 l….de cuivre jaune , 2 marmites, 2 poissonnières de cuivre rouge, 4 tourtières de fer blan , 1 tourne broche avec sa broche , 2 grie de fer, 4 plats , 4 assiettes d’étain, 4 pots pintes, tiers demi pintes et 2 gobelets d’étain, une bouilloire , 1 cocquiere en cuivre, 1 buffet, 1 table , 2 bancs, 2 sceaux, 1 chese, 3 poelles à frire , une theyere, 1 moulin à caffé, 1 pezon de fer, 2 hachoires, 1 couperet, une leche frite.

         Dans la boulangerie, une bulterie, 8  plateau un  coffre à farine , une maye avec sa racloire, une pelle de fer , 2 de bois, 1 fourgon de fer, 1 couvert à four, une chese , une poubelle. Dans la depense : 10 bouteilles de verre , 9 tant bouteilles que pots de grès, 2 tables, 1 buffet, 1 entonnoire  de fer blan, 1 comble.

          Dans la cave, une pièce de vu aux trois quart vide. De là sommes remonté au refectoire  que nous avons trouvé entouré de boiseries de 7 pieds de hauteur, un poelle de faience avec un dessus de marbre et de cuivre rouge, 14 cheses de bois couvertes de paille et une table de bois blan . 2 sceaux de faillance. De là sommes passés dans l’office à gauche , avons trouvées 3 tables , 1 buffet non fermé, 22 plats , 6 douzaines d’assiettes, 3 fou.. .re , 2 saladiers de fayence , un sucrier de fayence , 6 salliere , 1 huilier avec son pied, 4 carafes, le tout de verrerie et cristal., 2 sceaux de deux v… en tolle peint, 2 douzaines de grands et petits ver de cristal 12 tasse à caffé avec leur soucoupe, 18 couverts d’argent et une fourchette cassée 6 cuillères à caffé, 1 cuillère à soupe et 3 cuillères à soupe et 3 cuillères à ragoût aussi d’argent sauf celles restées en la garde et possession de M DINAUX  , suivant l’état cy examiné et le surplus remis dans le dit office avec le reste . La porte fermée et la clé remis à notre greffier.

          De là sommes passés dans un vestibule où il y a un billard avec 5 billes 12 queues , 6 cartes géographiques   , 3 petits tableaux au dessus des portes ,  remis au salon.

          Ensuite passé au petit salon entouré de boiseries de 10 pieds de haut , 4 tableaux au dessus des portes , 1 rideau blan damassé , 5 fauteuils et 4 cheses en bois recouvertes en paille, remis au salon. De là sommes passés dans la salle où nous avons trouvé une boiserie de 12 pieds de hauteur sculpté et vernissé, 3 glaces  dont une d’une pièce et 2 en 2 pièces emboîtées dans la boiserie , 1 lustre de cristal blan , 1 cheminée en marbre, 11 fauteuils, 2  bergères et 1 canapé , garnis de velours d’Utrech cramoisy, 2 rideaux de croisées blan à grain d’orge . Je transporte ailleurs pour danger eminent . Nous y avons fait transporter les tableaux et cheses du refectoire, vestibule et petit salon avec les billes et queues de billard, du billard ainsi que les cartes géographiques , et rideaux de croisées ; dans laquelle salle il y a encore 6 autres tableaux en place et 1 table à jouer, le tout renfermé sous 2 clés et celles ci remises à notre greffier.

        Etant passé ensuite dans 8 chambres d’hôtel en différents endroits de la maison dans lesquelles avons trouvé : au n° 1 : 1 bois de lit  une paillasse n° 2 : 1 bois de lit une paillasse, 1 vieux miroir à toilette n° 3 : 2 bois de lit 2  paillasses ,1 vieux miroir n° 5 garny d’une tapisserie de haute lisse, 1 bois de lit avec les rideaux de camelot , 2 rideaux  aux croisées de toile de coton  , 1 petite table, 1 trumeau de cheminée. N° 10 : 1 petite table en bois, 1 bois de lit, 2 rideaux bleu nuit . n° 9 : 1 bois de lit en tombeau avec le rideau en serge blan, une paillasse, 2 matelas de lit en plume, 1 traversin, 2 rideaux de croisées en toille de cotton , 1 petite glace , 4 cheses , 1 fauteuil ; lesquels effets de la chambre et cabinet ont été laissée n la possession du sieur VEDE  qu’il a promis de représenter à toute réquisition .Quant aux matelas et    lit de plume , traversin, couvertes, courtes pointes et rideaux des croisées des chambres  au  dessus, nous les avons fait transporter dans la chambre n° 4 donnant vue sur le jardin, avec les autres effets qui se sont trouvés les quels consiste pour le tout en 18 matelas, 5 lits de plume, 8 traversins, 4 oreillers, 5 pointes, 4 cheses, 4 fauteuils de bois couverts de paille, 2 en cuire, 4 petites tables, 1 table de toilette,1 table de nuit, 2 bois de lit avec leur paillasse et rideaux, 1 vieux miroir, 1 table de toilette avec son miroir, 1 glace en 2 pièces, rideaux de croisées blan damassé, 1 pot à eau avec sa cuvette en fayence, 2 pelles et pincettes, 6 autres cheses de bois, 1 rideau de lit.

     De là sommes entrés au n° 3 : avons trouvé une tapisserie de haute lisse, 2 bois de lit avec les rideaux de serge vertes , 1 tableau au dessus de la porte , 4 courtes pointes , 3 couvertes de laine dont 2 vertes et 1 blanche, 2 courtes pointes , le tout provenant des chambres des domestiques , les matelas et couvertes étant à l’Abbatiale  pour le détachement des dragons , ainsi qu’il se verra ci après et à côté avons trouvé une horloge.

     De là sommes passés dans la lingerie , avons trouvé 41 paires de draps tant de Maître  que de domestiques , 34 nappes, 18 douzaines de serviettes, 9 essuy mains, 1 nappe de cuisine, 1 torchon, 1 table de bois blan  avec les rayons, 1 chese, 6 tailles d’oreillers , 1 ancien trumeau de cuisine ; une grande partie était à la lessive et epars dans la maison et les chambres ainsi qu’à l’Abbatiale , chez les dragons avec 5 matelas, 5 couvertes, 4 traversins, 5 paires de draps, 1 lit de s… et 4 bois de lit ; le tout a été laissé à la garde de M VEDE qui a promis de les représenter et faire représenter ainsi tous lorsqu’ils seront en place ou a toute réquisition , et comme il n’y avait plus d’effet  mobilier à inventorier à l’intérieur de la maison , nous avons apposé nos sceaux, à nos armes, faute d’autre, sur la serrure et portes ci- après avec baud et des papiers bleus  cacheté aux deux extrémités par emprunte en cire d’Espagne rouge aux 2 extrémités.

1° sur la grille de fer séparant la nef du chœur sur l’entrée de la sacristie  et sur l’armoire à gauche du sanctuaire.

2° à l’entrée de la salle donnant  sur le cloître à la porte intérieur du vestibule.

3° à la porte d’entrée du n° 3 et du n° 4 et à la porte d’entrée de la bibliothèque.

4° à la porte de l’office donnant dans le réfectoire. 

et les restes des autres bâtiments sont restés libres , les portes néanmoins fermées et les clés remises aux gardiens ci après nommés pour les conservations des foyers et glaces en dessus des cheminées non transportables . Examen fait de toutes les chambres  des religieux présent et absent , nous n’y avons trouvée que leurs effets mobiliers personnels  et à leur usage journalier , exceptée que dans la chambre de M le Prieur , étant à l’entre sole sur l’escalier de pierre , nous y avons trouvé une armoire fermant à clé dans laquelle sont la plus grande partie des actuels  papiers de la dite maison et autres titres de recette suivant ce que nous avons reconnu par l’examen , pourquoi après avoir refermé la porte et la clé remise à notre greffier, nous avons posé sur l’entrée de la ferrure une bande de papier cacheté aux deux extrémités comme dessus. Nous a été observée par le sieur prieur que le trumeau de la cheminée  de sa chambre composé d’une glace et un tableau de paysage encadré , il le regardoit comme effet à son usage mais que sa délicatesse  l’empêchait   de le retirer sans qu’au préalable MMrs les membres du directoire n’en ait ordonnée.

      Sommes passé ensuite dans les bâtiments de la cour de devant ou nous avons trouvé un grand cuvier à lissive , une petite chaudière, six petits cuviers, quatre paniers à bouriquet, une grande mande d’ozier , une table à lissive et un moyen cuvier, dans le jardin de cloître, une charue de fer , un harnai de poissonnier , une huechette .

      Dans la basse cour , nous avons trouvé dans la grange une grande échelle, dans l’écurie un vieux coffre et un vieux bois de lit , dans la halle, une échelle double, une simple, un tombrau monté de roues actuellement chez la Ve LOIZEL , d’une charrette  monté chez Baptiste CATTIER, un cheval très vieux chez M le prieur à Castre, sous les hangars et cloîtres, 4 échelles, dans le jardin, une charrue à  ratisser, 3 petits ratissoires à main, 2 couples d’arrosoir de cuivre  une paire de cizeaux, un croissant,1 râteau de fer et une binette et comme ces objets ne pouvaient pas être mis dans les salles, et ont été laissés en place  à l garde et charge des gardiens et , ne s’étant plus trouvé à inventorier ni à sceller, nous avons prié MM le prieur et religieux de nous donner 2 gardiens fidèles pour garder les dits effets et nos sceaux , lesquels nous avaient présenté Pierre POULET  et André D