Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



La triste fin de Jacques Sérouart dit Jaquette

Thème : Faits divers, anecdotes, catastrophes | Commune(s) : LA FLAMENGRIE | Auteur : N.Pryjmak


Extrait d’une minute d’information  d’un homme mort l’an Six de la République française , le six pluviose 5 heure apres midi

Nous Jean Antoine MARQUADIER Juge de paix officier de police judiciaire du canton de La Capelle informé qu’il y avoit un homme mort entre Haudroit et le bas Bugnie commune de La Flamengrie, nous somme transporté accompagné de Louis Joseph RIBAUX notre greffier etant arrivé au canton des dix Razierres ( ?) terre empouillé en bled appartenant à Jacques PARDON a peu de distance de sa maison nous y avons trouvé un homme mort dans ses habits. Etoient présent Pierre et Michel LIEVIN, Louis BOSSAUX, Jacques PARDON, et Louis GUENET tout cinq habitant de laditte commune de la Flamengrie , lesquels nous ont dit que l’homme mort etoit Jacques SEROUART dit JAQUETTE marchand de papier demeurant au bas bugnie commune de La flamengrie, qui avoient apris qu’il etoit passé hier avec un baudet chargé à La Capelle , qu’à la brune ont l’avoit vu passer à Haudroit il avoit l’air ivre  qu’on y avoit fait peu d’attention attendu qu’il etoit dans l’usage de se souler. Il etoit remarquable il avoit quitté le chemin d’Haudroit qui conduit chez ledit Serouart au bas Bugnie pour prendre au court sur la campagne qu’il etoit aisé de s’apercevoir par la maniere dont il etoit péri qu’ il avoit tombé la face en terre et qu’il s’est etouffé dans la Boüe.

Etoit aussi présent à notre arrivée et proche ledit cadavre Jacques SEROUART et Pierre Jacques SEROUART tout deux fils du mort, Denis et dominique MARCHAND tous deux ses gendres , lesquelles ont dit que l’on avoit apris environ une heure après midy que ledit Jacques SEROUART dit JAQUETTE etoit resté mort sur cette campagne environ cent a pas du grand chemin et qu’ils nous en avoient informé.

Nous Juge de paix n’ayant pu nous procurer un officier de santé pour faire la visite du cadavre à cause de l’absence de l’officier de santé  du canton de La Capelle nous avons requis les presonnes présentes de faire l’inspection du cadavre avec nous, ce qu’il sont fait, nous n’avons trouvé et remarqué sur icelui aucune fracture, il avoit le né un peu plié pour avoir été dans la terre ce qui a fait croire a toute l’assemblée qu’il etoit mort et etouffé ayant la face enterré, ayant fait la visite de ses poches dans l’une il y avoit un morceau de pain et dans celle de sa culotte dix neuf sols en monnoie de ??? qui ont été remis à Jacques SEROUART, n’ayant aucune autre indication ni renseignement nous avons ordonné que ledit cadavre seroit transporté en la maison qu’occupait ledit Serouart au bas bugni ce qui a été fait en notre presence et attendu qu’il est six heures du soir et la nuit obscure, ordonnons que les temoins qui ont connaissances relatives à la cause de la mort dont s’agit seront attendu demain en notre domicile à La Capelle pour y faire leur déclaration et ont les personnes presentes signé avec nous à l’exception desdit Denis et Dominique MARCHAND qui ont déclaré ne savoir ecrire.

En la minute est signé Jacques SEROUART, Pierre Jacques SEROUART, Pierre LIEVIN , M. Lievin Marcadier Ribaux et le 7 pluviose An Six.

Nous juge de paix susdit et soussigné vu l’information faite cejourd’huy par laquelle il appert que ledit Jacques SEROUART etpit completement ivre que la cause de la mort vient de l’excès de cette ivresse fait le jour et an que dessus en la minute est signé Ribaux

Délivré pour copie conforme par moi greffier du juge de paix du Canton de La Capelle soussigné Ribaux

Extrait de la minute des déclarations au sujet d’un homme trouvé  mort cejourd’huy 7 pluviose an Six de la Republique Française devant nous Jean Antoine Marcadier juge de paix et officier de police judiciaire du Canton de La Capelle en notre domicile huit heures du matin

Source :Microfilm du  Registre de La Flamengrie 5MI753 – Archives départementales de L’Aisne