Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



La garde-robe de la veuve

Thème : Faits divers, anecdotes, catastrophes | Commune(s) : HOMBLIÈRES | Auteur : Gérard Monsieur


En janvier 1348, la veuve de Jehan d’Homblières, qui était charron, meurt dans sa maison à Saint-Quentin.

Comme c’est la coutume, un inventaire des biens qui lui appartenaient est organisé par la municipalité. Guillaume Le Leu et Guillaume de Barlet sont les jurés commis à cette tâche. Dans son coffre (pas d’armoire à cette époque) ils trouvent :

Une robe et une cape, toutes deux rouge vermeil et garnies de fourrure d’écureuil petit-gris ; un surcot (manteau) en fourrure de Pologne ; une robe bleue d’été ; un surcot d’été ; une cotte (tunique) neuve ; une autre d’été ; une pelisse fourrée ; un surcot fourré pourpre, quatre pannes (étoffes douces à poils longs) ; six chaperons dont un fourré d’agneau, un autre de martre et un autre doublé de taffetas et pas moins de neuf couvertures en laine !

De beaux et chauds vêtements pour une veuve élégante et aisée.

Les affaires de Jehan d’Homblières avaient dû bien marcher !

[Sources : Archives municipales de Saint-Quentin]

Gérard MONSIEUR