Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



JOUAIGNES ET CUIRY-HOUSSE

Thème : Faits divers, anecdotes, catastrophes | Commune(s) : JOUAIGNES, CUIRY-HOUSSE | Auteur : J.P.Brazier


Cet article de presse a été écrit quelques jours après le renouvellement général des conseils municipaux de mai 1900.

« Le maire le plus âgé et le maire le plus jeune de France

Ils sont tous deux du département de l’Aisne.

M. DIDIER Jean-Marie, maire de Cuiry-Housse ; il a eu 92 ans au mois de février dernier ; réélu à cause de ses longs services et de ses facultés admirablement conservées.

M. D’EYSSAUTIER Maurice, maire de Jouaignes ; il a eu 25 ans au mois de mars dernier ; élu à couse de l’honorabilité et de la bienfaisance de sa famille et de son caractère sérieux et affable.

Remarque curieuse : Le même curé possède dans ses deux paroisses, Jouaignes et Cuiry-Housse, ces deux excellents maires qui font la consolation de leur pasteur comme ils feront le bonheur de leurs administrés. »

Extrait du Journal de Saint-Quentin – mai 1900 – B.M. Saint-Quentin

Jean-Marie DIDIER, maire de 1876 à 1888 et de 1896 à 1900

Le mandat du doyen des maires de France ne s’est pas prolongé très longtemps : les actes d’état-civil qui suivent sa réélection sont signés par délégation du maire absent et, dès le 10 octobre 1900, c’est Eugène BEAUQUESNE qui signe comme maire.

Il n’y a pas trace du décès de Jean-Louis DIDIER à Cuiry-Housse sur les registres d’état-civil consultables en ligne (jusqu’en 1905)

Renseignements tirés du registre d’état-civil de la commune (A.D. 02).

J.P. Brazier ©2017 Généalogie-Aisne