Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



Isméria, la vierge noire de Notre Dame de Liesse

Thème : Religion | Catégorie : Saints | Commune(s) : LIESSE-NOTRE-DAME | Auteur : N.Pryjmak


Notre-Dame de Liesse – CPA MMe Bouillon

En 1154, trois chevaliers , frères, natifs du Diocèse de Laon, sont fait prisonniers à Ascalon alors qu’ils étaient partis pour aider et accueillir les pélerins en Terre Sainte.
Le sultan d’Egypte Al Hazan (ou El Afdhal…) ne parvenant à les convertir à l’Islam , envoie sa fille Ismérie essayer à son tour. Elle les questionne sur leurs croyances et s’intéresse à la Vierge dont, disent-ils , la vue de sa belle figure donne au coeur une si grande liesse qu’il est impossible de le dire. Jehan d’Eppes, l’ainé des frères, promet d’en sculpter une statue pour la lui montrer si elle leur fait amener du bois et des outils. Ils prient la Vierge Marie car ils savent bien qu’ils ne pourront sculpter la statuette.
Le lendemain, au réveil, ils découvrent entourée d’une éblouissante lumière, une statue , petite et de bois noir, elle représente la vierge tenant son fils sur ses genoux. Ils l’appellent Notre-Dame de Liesse car “elle donne et donnera toujours liesse et joie au coeur”. Voyant la statue et écoutant le récit des trois frères, , Ismérie est touchée et demande à conserver la statue. La nuit suivante, elle rêve de la Vierge qui lui dit qu’elle deviendra chrétienne et libèrera les prisonniers. Ismérie s’exécute et tous s’enfuient. Un matin, épuisés, ils se réveillent tous près d’une fontaine aux abords du hameau de Liance , toujours avec la statue. (Une autre version ne fait pas part de ce deuxième miracle et dit qu’ils rentrent en bateau).
La statue tombée dans la fontaine aurait donné à l’eau de celle-ci ses pouvoirs miraculeux, et tandis que le petit groupe repart vers Eppes, la statue devint si lourde qu’ils sont contraints de la laisser là. On conclut que c’est le souhait de la Vierge et à cet endroit est elevée plus tard une chapelle , sûrement à l’emplacement actuel de la basilique.
Ismérie reçoit le baptême par l’évêque de Laon, Barthélémy de Vir qui aurait fait construire le premier sanctuaire de Liesse.
Le premier miracle connu daterait de 1139 , un miséreux qui avait volé pour nourrir sa famille fut pendu. Trois jours plus tard, il vivait toujours, soutenu dit-il par la main de Notre-Dame de Liesse qu’il avait priée. Un deuxième miracle permet de retrouver des enfants disparus lors du passage de Louis VII à Liance.
Liance change de nom et devient Liesse, et ensuite fut crée la confrérie Notre-Dame de Liesse.
Les pélerinages sont de plus en plus nombreux, les rois viennent à Liesse (Louis XI, Charles IX, François Ier, Henry II, Louis XIII) et certains s’installent même au château de Marchais dit-on…jusqu’à la révolution.
Le boulanger du village Lenoir aurait brûlé la statuette dans son four à pain mais les cendres ramassées et conservées par un habitant reprirent place sous les pieds d’une copie après la révolution. La Chapelle fut restaurée.
Le 18 août 1857, une nouvelle statue fut couronnée. La cérémonie fut grandiose attirant jusqu’à 30000 personnes.

Sources : Notre-dame de-Liesse.fr, La belle histoire de Notre-Dame de-Liesse par Marie André, Journal de la ville de Saint-Quentin, Histoire de Notre-Dame de-Liesse par les frères Duployé