Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



Invasion de sauterelles à Aubencheul aux Bois

Thème : Faits divers, anecdotes, catastrophes | Commune(s) : AUBENCHEUL-AUX-BOIS | Auteur : L.Boniface


Dès le 10 juillet 1735, un vent violent ne cessa de souffler jusqu’au quinze ; alors ce fut un bourrasque , un ouragan, une trombe qui vomit une nuée de sauterelles extraordinaires : « il y en avait de vertes, de noires, et de rayées de noir et de vert ; elles avaient la tête dure, ; elles n’avaient que 8 à 12 pattes, quatre ou six pattes pardevant, et autant par derrière, par le moyen desquelles elles s’élançaient de plante en plante d’une manière particulière. Quand elles avaient mangé d’un côté les foins des champs, pois, fèves, etc, ce qui faisait en peu de jours, et qu’il ne restait plus rien en cet endroit , on les voyait marcher en grosses bandes vers un autre lieu. On craignit pour les grains : elles y allèrent en effet, mais elles ne mangèrent que les herbes qui étaient dedans. »(Memoires chronologiques éditées par M. Bouly). Elles infectaient l’air de leurs excréments et corrompaient l’eau des puits où elles tombaient. Des prières publiques eurent lieu à Villers pour la délivrance du fléau. Ces insectes n’y laissèrent ainsi qu’à Aubencheul ni feuilles aux haies, ni légumes aux jardins ; puis formant entre ces deux villages , une bande plus compacte que jamais , ils gagnèrent l’humide bois de Mortho et y périrent vers la fin du mois. Six semaines après, l’air de ce bois n’était pas encore purifié des émanations putrides de leurs cadavres innombrables et d’une grosseur démesurée. L’imagination des Aubenchelois s’exalta, elle trouva du sortilège dans ces sauterelles et dans leur manière d’agir. Mais on sait qu’il n’est probabement question ici que du criquet emigrant, grillus migratorius, souvent appelé simplement sauterelle dans les traités d’histoire naturelle et d’agriculture. Des bandes de ces insectes se montrent assez souvent dans le midi de la France à la suite de grandes tempêtes. C’est ce qui est arrivé le 18 juillet 1858 au Bourg-d’Oisans, près de Grenoble.

Notice sur Aubencheul-aux-Bois et les hameaux voisins par Louis Boniface- 1856

N Pryjmak ©Généalogie-Aisne – 2017