Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



Monographie de Boncourt 1914-1918 – annexe : Avis et ordres allemands

Thème : | Catégorie : 1914-1918, Monographies | Commune(s) : BONCOURT | Auteur : Instituteur


Commune de Boncourt

Avis et ordres allemands du 27/9/1915 au 26/5/1918

11/5/1917: A la mairie de Boncourt:

Les habitants de Boncourt :

Emile Mansette no 206 095

Maurice Loiseleux no 206 141

sont punis de 5 marks d’amende chacun, pour être restés sur la rue après 9 h du soir. Les amendes sont à payer par la mairie en bon argent jusqu’au 13/5/1917 à 6 h du soir.

A annoncer aux punis et public.

Le commandant du village.

18/11/1917: A la mairie de Boncourt:

Les habitants sont informés que 60 civils de la commune de Boncourt seront évacués à Trélon sur ordre du chef général de l’armée.

Le maire reçoit une liste des habitants qui seront évacués.

Les évacués sont disposés au bureau du général et la Commandanture ne peut pas faire une correction.

Chaque personne a le droit de prendre du linge de corps, des couvertures, mais pas plus de 10 kg par personne.

Il est strictement défendu de prendre encore quelque chose et tous les meubles, les linges et tous les autres effets restent à la maison.

Les évacués partiront le 19/11/1917 au matin et ils se rangeront avec les bagages à la cour de M Moreaux à 6 h du matin allemand.

Ici, le contenu des bagages sera examiné.

On fait observer que les évacués disent adieux aux parents et aux gens de connaissance chez eux.

La présence à la cour ou sur les rues qui seront passées, est interdit à tout non intéressé, excepté au maire et à 1 de ses adjoints.

Les cartes d’identité et les autres papiers de légitimation en mains des évacués, sont à rendre à la mairie qui doit les remettre ensemble à la Commandanture.

Le commandant du village. A annoncer.

Liste des évacués de Boncourt :

village nom prénom âge

BONCOURT Delacourt Charles 36

 »  »  »  » Zulma 35

 »  »  »  » Berthe 16

 »  »  »  » Nathalie 15

 »  »  »  » Charles 12

 »  »  »  » Albert 10

 »  »  »  » Rose 9

 »  »  »  » Renelle 6

 »  »  »  » René 2

 »  »  »  » Paul 3 mois

 »  » Fossier Ernest 44

 »  »  »  » Divine 48

 »  »  »  » Eugénie 19

 »  »  »  » Jeanne 15

 »  »  »  » Amélie 11

 »  »  »  » Ernestine 7

 »  »  »  » Jules 5

 »  »  »  » Ernest 3

 »  »  »  » Charlotte 1

 »  » Magnin Angéline 36

 »  »  »  » Julia 12

 »  »  »  » Robert 10

 »  »  »  » Julie 4

 »  »  »  » Paul 2

 »  » Matheron Léonide 80

 »  » Dhesse Léon 14

 »  »  »  » Etienne 11

 »  »  »  » Adrien 8

 »  » Didier Marie 46

 »  »  »  » Abel 16

 »  »  »  » Paul 15

 »  »  »  » Renelle 11

 »  »  »  » René 8

 »  »  »  » Geneviève 6

 »  » Carré Clotilde 30

 »  »  »  » Suzanne 7

 »  »  »  » Robert 5

 »  »  »  » Lucie 4

 »  » Marchand Marguerite 25

 »  »  »  » Maurice 4

 »  » Wateau Hélène 30

 »  »  »  » Marie-Thérèse 7

 »  »  »  » Jeanne 5

 »  »  »  » Alice 4

 »  »  »  » Jean 3

 »  »  »  » Marguerite 2

 »  »  »  » Aline 33

 »  »  »  » Julie 21

 »  » Vve Perrin Marie 57

 »  » Sido Victoire 61

 »  »  »  » Léonie 51

 »  » Cliquot Arnaud 76

 »  »  »  » Joséphine 74

 »  » Bourdon Cyprien 72

 »  »  »  » Marie 70

 »  » Moussette Alfred 74

 »  »  »  » Madvina 70

 »  » Vve Marchand Helvire 53

 »  » Berbier Mathilde 61

 »  » Lamy Zoé 57

——————-

15/12/1917: à la mairie de Boncourt:

Les habitants sont à informer qu’il est défendu à l’avenir, par ordre du général, de donner du bon lait pour les civils.

Ils recevront seulement pour

Les enfants jusqu’à 2 ans—————–1 litre du lait crémé

Les enfants de 2 à 5 ans——————1/2 litre du lait crémé

Les malades par ordre du médecin—-1/2 litre du lait crémé

Le prix pour du lait crémé est 10 centimes par litre.

Le maire rapporte à la Commandanture jusqu’au 17/12/1917, à 6 h du soir, combien d’enfants jusqu’à 2 ans et combien de 2 à 5 ans, se trouvent dans la commune.

Le commandant du village. A annoncer.

———————

17/12/1917: A la mairie de Boncourt:

La nommée Pierre Constance de Boncourt a été punie avec 2 mois de cellule parce qu’elle a refusé d’obéir et frappé un soldat de la Commandanture au lieu de travail.

Elle vient à la Commandanture de Lappion le 19/12/1917, le matin à 11h30 avec une couverture et son linge de corps pour partir en prison.

Le commandant du village. A annoncer

——————

Source : BDIC La Guerre dans le ressort de l’Académie de Lille. 1914-1920