Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



André Billy, romancier

Thème : Personnalités


Romancier, critique littéraire, chroniqueur
Naissance le 31 décembre 1882 de Jules André Billy.
A trois ans , il est chez les sœurs de la Fosse, à 6 ans il rentre au lycée Henri Martin . Il habite rue du Gouvernement, puis rue Chantrelle, puis rue de la Caisse d’Epargne ( rue Anatole France ) dans la maison dite de la chaise
Quand son père meurt , ruiné, il n’a pas dix ans, la famille part à Paris.
Il rentre au séminaire de Liesse mais l’uniforme ne lui plait pas et la vie lui semble triste.
En 1896, il rentre à l’école apostolique d’Amiens mais il n’a pas la vocation.
A 16 ans il quitte l’école, il veut être poète.
Il épouse à Paris  Jeanne Louise Derochain en 1922
Il est membre de l’Académie Goncourt en 1943
En 1954, il reçoit le Grand Prix des Lettres de l’Académie Française pour l’ensemble de son œuvre.
Il meurt à Fontainebleau en 1971.
André Billy était chroniqueur dans «  Les Annales », «  Le Mercure de France », «  Le Figaro », «  L’œuvre ». Il écrivit des biographies sur Sainte- Beuve, Diderot, Apollinaire, les frères Goncourt, Stendhal, Prosper Mérimée…….
Antoine Lécuyer, banquier, propriétaire du château de Moÿ et de la maison qu’il légua pour en faire le musée des pastels de Maurice Quentin de la Tour avait épousé la tante de la mère d’André Billy.
Quelques titres de  livres :
Paris vieux et neuf: La rive gauche Ed. E. Rey, Paris, 1909
Route cavalière de la solitude Aux éditions Lapina, Paris, 1928
Quel homme es-tu? Flammarion, 1936, Nathalie ou les enfants de la terre, Roman FLAMMARION. 1938
L’introïbo. Paris, Ernest Flammarion, 1939.
L’herbe à pauvre homme. Récits. Paris, Flammarion, 1942
Mort prochaine Roman. MESSEIN PARIS 1946
Malvina ou le bataillon de Napoléon II. (Roman) La Table Ronde, 1949,
Narthex (Le) Flammarion Paris 1950 Pudeur (1951)
Sainte Beuve 2 Vol Sa vie et son temps. Tome 1 : Le romantique 1804-1848. 450 pp. Tome 2 : L’épicurien 1848-1869. 395 pp. Coll Les Grandes Biographies Flammarion PARIS 1952
Max Jacob Seghers (poètes d’aujourd’hui) 1953 –
Mérimée “Flammarion, 1959
Joubert, énigmatique et délicieux ( 1969)
Propos du samedi ( 1969)
Stanislas de Guaita – Editions Mercure de France, Paris – 1971
Quelques citations :

Pour un débiteur sans le sou, toutes les ardoises sont des tuiles.

Quand je viens à Paris, il me semble que j’entre dans un asile d’aliénés où les gardiens eux-mêmes seraient fous.

Il y a un peu de tout dans tout. Il y a un peu de tout dans l’homme

Fiche : Maryse Trannois © genealogie-aisne – Réédition d’une fiche de 2006/2007