Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



Amédée Doublemard, sculpteur thiérachien

Thème : Patrimoine, Personnalités | Catégorie : Arts | Commune(s) : FLAVIGNY-LE-GRAND-ET-BEAURAIN, GUISE | Auteur : N.Pryjmak


Photographie de F.Munier- Musée Carnavalet

Issu d’une famille modeste, il naît à Beaurain le 8 janvier 1826 de Charles Joseph Doublemard, garde-champêtre et de Marie Catherine Leblanc .
Il entre à l’école des Beaux-arts de Paris en 1842. Elève de Duret, il commençe à exposer au Salon en 1844, deux ans après son entrée à l’école des Beaux-Arts.
Il obtient le premier grand prix de Rome en 1855 avec Henri Chapu avec le bas-relief “Piété filiale de Cléobis et Biton” , ce qui lui permet de partir pour l’Italie, Villa Médicis à Rome où il y réside trois années.

De retour en France, il obtient des commandes et exécute plusieurs bustes et monuments commémoratifs comme celles de la statue de Béranger, au square du Temple et du Général Moncey de la place Clichy pour Paris ainsi que des monuments dans sa région d’origine : le maréchal Serurier à Laon (1863), ” La France en Deuil” à Saint-Quentin, le Monument à Camille Desmoulins à Guise (1889). On lui doit aussi le mausolée de Jean Baptiste André Godin à Guise.
Il est reconnu pour ses qualités de portraitiste et réalise un grand nombre de bustes d’artistes dramatiques .Dans le mouvement créé par la commémoration de la Révolution, il produit également les bustes de personnages de l’époque révolutionnaire comme Lecarlier, Beffroy de Reigny, Debry, Devisme etc…Il crée aussi des modèles pour de nombreuses médailles.


Doublemard reçoit une médaille de troisième classe en 1863 et une médaille d’argent à l’Exposition universelle de 1889. Il est décoré de la Légion d’honneur en 1877.
Il fonde, à l’École des Beaux-Arts, un prix qui portera son nom. Le sculpteur Félix Charpentier fut son élève.
A sa mort, il a légué à l’Institut ses collections d’art afin d’aider les élèves sculpteurs à se préparer au concours du Prix de Rome.
Il décède à Paris le 20 juillet 1900.

Œuvres

Etude d’homme. Salon de 1844.

Buste d homme. Salon de 1848.

Feu l’abbé Collm, curé de Saint-Sulpice. Salon de 1852.

Feu l’abbé Annal, curé de Saint-Merri. Salon de 1852.

Hector et son fils Astyanax. 1854.

Piété filiale de Cléobis et Biton. 1855.

Victor Suin. Laon (Aisne), Palais de Justice. 1855.

Monument d’Alphonse Gabriel Victor Paillet (1796-1855), avocat et député. Paris, Cimetière du Père-Lachaise. 1856.

L’Education de Bacchus. Salon de 1863

La Comédie sous les traits de Scapin. Paris, Théâtre de la Gaité Lyrique. Saint-Quentin (Aisne), Musée Antoine Lécuyer (Rédution en bronze). 1863.

Sophocle, à vingt ans, vainqueur aux Jeux olympiques. Salon de 1864.

Augustin Magdelaine. Buste en marbre. Amiens (Somme), Musée de Picardie. 1865.

Saint Thomas d’Aquin et Saint Bonaventure. Paris, Eglise de la Trinité. 1867.

Coquelin, sociétaire de la Comédie-Française. Salon de 1866 et Exposition universelle de 1867.

Le général Moncey défendant la Ville de Paris en 1815. Paris, Place Clichy. 1866.

Le combat de la barrière de Clichy. Paris (piédestal de la statue du général Moncey). 1866.

La Patrie en deuil. Paris (piédestal de la statue du général Moncey). 1866.

Le Patriotisme. Paris (piédestal de la statue du général Moncey). 1866.

La France en deuil. Saint Quentin (Aisne). 1876.

Ambroise Thomas, directeur du Conservatoire de musique. Salon de 1874.

Bolivar. Guayaquil (Equateur). 1874.

M. Febvre, sociétaire de la Comédie Française. Salon de 1875.

Henri Martin. Salon de 1877 et Exposition universelle de 1878.

Odilon Barrot. Exposition universelle de 1878.

François Emmanuel Joseph Bazin, compositeur, décédé en 1878. Paris, Cimetière du Père-Lachaise. 1879.

Portrait de Charles Picard. Saint-Quentin (Aisne), Musée Antoine Lécuyer. 1879.

Mlle Croisette, de La Comédie-Française. Salon de 1881.

Camille Desmoulins. Guise (Aisne). Salon de 1882.

M. Yvon. Salon de 1883.

Béranger. Paris. 1884 et à l’Exposition universelle de1889.

Jules Auguste Salomon, dit Garcin (1830-1896), compositeur et violoniste. Paris, Cimetière Montmartre. 1886.

André Godin, fondateur du familistère de Guise. Guise (Aisne). Salon de 1889. Exécutée en collaboration de Tony Noël.

Le docteur Philippe Ricord (1800-1889). Paris, Cimetière du Père-Lachaise. Salon de 1890.

Régnard. Salon de 1891.

Portrait d’Octave Feuillet. Salon 1898.

Le comte de Clarac. 1870.

Sources : http://www.wikiphidias.fr/, https://peoplepill.com/people/amedee-donatien-doublemard/, e-monument.net