L’explosion de la citadelle de Laon le 9 septembre 1870

 

 

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de Laon, il est nécessaire de faire quelques lignes pour expliquer pourquoi une liste de militaire morts le 9 septembre 1870 à Laon.

 

La guerre est déclarée en 1870.

 

On lit dans « L’histoire de Laon et du Laonnois » que le 9 septembre, vers midi, les allemands gravissaient la rampe de Vaux au son d’une musique militaire et prenaient position dans la ville.

 

Ayant reçu l’ordre de capituler, le général Thérémin d’Hame remet les clés de la citadelle de Laon au général allemand mais les prussiens sont accueillis à l’intérieur de celle-ci par une explosion  retendissante qui marque l’histoire tragique de la ville : c’était la poudrière qui sautait. On apprendra plus tard qu’un garde du génie, Henriot, était l’auteur de cet acte desespéré qui provoqua la mort d’environ 300 personnes, la majorité étant des français.

 

Laon a evité de justesse la mise à feu et à sang par l’armée prussienne mais resta occupée pendant plus d’un an.

 

La liste qui suit de 142 noms a été établie à partir des actes de décès des registres d’état civil de Laon et n’est pas exhaustive.