Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



RESSONS-LE-LONG

L'église- Guy Destré
Code INSEE02643
Code postal02290
CantonVic-sur-Aisne
ArrondissementSoissons
Population794 habitants
PatronSt Georges.
Coordonnées de la mairie
2 rue de l'Eglise
02290 Ressons Le Long
Tél : 03.23.74.21.12
lundi : 14-18H
vendredi : 9H-12H et 14H-18H
http://www.ressonslelong.com/index.php

Village de l'ancien Soissonnais, situé sur la rive gauche de l'Aisne, à 55 k. au S.-O. de Laon et 15 à l'O. de Soissons, autrefois de l'intendance de cette ville, du bailliage de Villers-Cotterêts, élection et diocèse de Soissons, aujourd'hui du canton de Vic-sur-Aisne, arrond. et diocèse de Soissons.
Le village de Ressons fut donné en l'année 858 par le roi Charles-le-Chauve à l'abbaye de N.-D. de Soissons qui en a gardé la propriété jusqu'à la révolution. On y voyait autrefois une maladrerie. De - 20 à 450
Le camp romain de Arlaines

Le camp se présente sous la forme d'un rectangle de 280x175m, aux angles arrondis, construit en petites pierres taillées. Quatre portes, défendues par des tours rectangulaires , permettent d'accéder à l'intérieur du camp, depuis chaque face de l'enceinte. Ces portes ouvrent sur deux grands axes qui se croisent à angle droit vers le milieu de la forteresse. A l'extérieur du rempart, un fossé protégeait les abords du périmètre défensif.
L'intérieur du camp est occupé par une série de bâtiments aux fonctions diverses : quartier général, habitation du chef de corps, hôpital, armurerie, greniers, thermes et baraquements des soldats. Le quartier général (principal) est un vaste bâtiment de 45x31m, situé à la croisée des deux grands axes de la fortification, centrée autour d'une cour intérieure, et bordée de magasins et de pièces de service. Face à l'entrée principale, une pièce plus vaste que les autres, la chapelle aux enseignes constitue une sorte de petit temple où l'on honorait les divinités militaire, la statue de l'empereur régnant, et où l'on gardait l'étendard du corps de troupe, ainsi que le solde et l'épargne des soldats. Quant aux baraquements , il s'agit de bâtiments allongés, d'une quarantaine de mètres de long, divisés en petites loges de 4x3m, précédées d'un auvent. Chacune de ces chambrées accueillait probablement cinq hommes.
L'officier commandant chaque baraquement d'une quarantaine d'hommes logeait dans un appartement plus vaste au bout de la rangée de casernements. Aucun espace disponible pour les manoeuvres n'existait à l'intérieur même de la forteresse, et l'exercice devait se faire à l'extérieur des remparts.
L'alimentation en eau était assurée par un aqueduc et l'évacuation par un important et complexe système d'égouts. la cuisine était faite individuellement par les soldats, dans leur chambrée, et payée par eux. De vastes thermes permettaient de préserver l'hygiène corporelle.
Culture en 1760, 15 charrues rapportant 2/3 froment, 1/3 méteil et seigle, 9 arp. de vignes, 90 arp. de prés, 12 arp. de bois.

Sources : Dictionnaire Historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia.
INSEE
Archéologie d\'une vallée par le CNRS n°12

Galerie photos

Informations utiles

Cimetières

Noms de lieux

LieuTypePériodeSource
Bout de la ville (La)HameauDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
CheneuxHameauDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
CornierHameauDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
MainvilleHameauDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Maison brûléeHameauDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Maladrerie (La)FermeDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Montagne (La)FermeDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Ressonium super axonam.Ancien nomDictionnaire historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia, INSEE, Archéologie d'une vallée par le CNRS n°12
RessontiumAncien nomDictionnaire historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia, INSEE, Archéologie d'une vallée par le CNRS n°12
Rue Marn (La)Maison isoléeDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
RxonumAncien nomDictionnaire historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia, INSEE, Archéologie d'une vallée par le CNRS n°12
SoulandonFermeDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Vache noire (La)Maison isoléeDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE

Visites virtuelles

Les gens

Instituteurs
NomPériodeNotes
CHOTIN 1831-1833Sources: Monographie de la commune - AD02
Dames de la communauté de Notre Dame de Ribeauvillé en Alsace A partir du 01/01/1876Sources: Monographie d la commune
DE KEULENAER 1924 à 1934Mme
Sources: Site de la commune
DUMESTRE Jean.... à 1923 (retraite)Instituteur. 55 ans 3 mois au 31/12/1922.
Sources: Site de la commune
DUMESTRE .... à 1924 (retraite)Mme
Sources: Site de la commune
LEGROS 1827Excellent instituteur (dans la monographie de la commune). Exerça ensuite à Ambleny puis Vailly-sur-Aisne où il mourut.
Sources: Monographie de la commune
LEVEAUX François1833 ; 1866 Jusqu'au 01/10/1874Instituteur zélé et dévoué. Ecole de garçons très bien dirigée - 1861 Officier d'Académie. Instituteur honoraire en retraite à Pommiers.
Sources: Le mémorial des instituteurs, institutrices,... de 1850. Site de la commune. Rapport du préfet et délibérations - Conseil général du département de l'Aisne - 1861 - Bulletin de l'instruction primaire pour le département de l'Aisne -31 mai 1866. Monographie de Ressons-le-Long.
MARIOLLE à partir de 1945Classe enfantine
Sources: Site de la commune
MARTIN Gisèle1953 ; 1959-1960Mme. Classe enfantine
Sources: Annuaire Didot-Bottin 1960. Site de la commune
MEUNIER ...1823...Sources: Monographie de la commune - AD02
MEYSSIREL Pierre01/10/1945 à 1983 (retraite).Directeur. Également secrétaire de mairie à partir de 1947. Élu maire en 1983
Sources: Annuaire Didot-Bottin 1960. Site de la commune.
MONTIGNY ..1884 - 1888....1904Auteur d'une monographie de la commune. En retraite au 31/12/1904.
Sources: Monographie de la commune - AD02 ; Le Guetteur de Saint-Quentin 1905
OUDOUX AntoineDu 11/11/1764 au 13/10/1811 Décédé en 1815. Maître d'école
Sources: Site de la commune
OUDOUX Jean1815 à ....Succède à son oncle Antoine OUDOUX
Sources: Site de la commune
SOULÉ Jean1923 à 1932Voir le même à Hirson
Sources: Site de la commune. AD02
THÉRONDEL Raymond1932Originaire de Figeac
Sources: Site de la commune
THÉRONDEL 1934Mme. Originaire de Figeac
Sources: Site de la commune
TISON 1959-1960Sources: Annuaire Didot-Bottin 1960
TISON 1959-1960Mme
Sources: Annuaire Didot-Bottin 1960
Maires
NomPériodeNotes
AMORY Simon02/ 04/ 1797 23/ 09/ 1800Maire
Sources: Wikipédia
AMORY Maxime1888Maire
Sources: Wikipédia
BARAQUIN Auguste1900Maire
Sources: Wikipédia
BRIN Françoise1990Maire
Sources: Wikipédia
DANRE Prince1876Maire
Sources: Wikipédia
DEBOSQUE Eric2008Adjoint
Sources: Annuaire des mairies 2009
DUBOSQUE Eric2001/ 2008Maire
Sources: Wikipédia
EUDELINNE Pierre1821Maire, nommé par le Préfet révoqué par Charles X
Sources: Wikipédia
FERTE Henri1908Maire
Sources: Wikipédia
FERTE Marc1953Maire
Sources: Wikipédia
GUERIN Charles13/ 11/ 1791Maire
IGNEUX Pierre1854Maire
Sources: Wikipédia
IGNIEUX Pierre14/ 02/ 1790Maire
Sources: Wikipédia
JOLLY Alphonse1935Maire
Sources: Wikipédia
JUGE Louis1844Maire
Sources: Wikipédia
LE CORNIER Pierre1878Maire
Sources: Wikipédia
LEFRANC Michel1995Maire
Sources: Wikipédia
LENCEL Bruno2008Adjoint
Sources: Annuaire des mairies 2009
LUCOT Philippe11/04/ 1795 1817Maire
Sources: Wikipédia
LUCOT Patricia2008Adjointe
Sources: Annuaire des mairies 2009
LUCOT 1820Adjoint Au Maire
Sources: Annuaire du département de l'Aisne de 1820, AD de l'Aisne, Laon
MANSIER Louis08/11/ 1795Maire
Sources: Wikipédia
MENARD 1989Maire
Sources: Wikipédia
MEYSSIREL Pierre1983Maire
Sources: Wikipédia
MOUTAILLER François1848Maire
Sources: Wikipédia
POINTIER Bertrand2008Adjoint
Sources: Annuaire des mairies 2009
REBEROT NicolasMars 2008Maire
Sources: Wikipédia
SERVAL Pierrependant les Cents JoursMaire, n'a jamais été installé
Sources: Wikipédia
THEVENIN Paul1941Maire
Sources: Wikipédia
TOUPET Claude07/10/ 1792 19/02/ 1803 Juillet 1815Maire
Sources: Wikipédia
TOUPET 1820Maire
Sources: Annuaire du département de l'Aisne de 1820, AD de l'Aisne, Laon
VEROUDART Henri1826Maire
Sources: Wikipédia
VEROUDART Henri1855Maire, décédé au cours de son mandat en 1876
Sources: Wikipédia
VIOLET Jean1825Maire
Sources: Wikipédia
Meuniers
NomPériodeNotes
LEFEVRE Nicolas15.7.1846Meunier, époux de Marceline Claire SYMPHALLE, domiciliés à Resonns au X de leur fille Rose Honorine à Chacrise
Sources: état-civil AD02
Religieux
NomPériodeNotes
GOSSET 1927Curé
HINAULT Georges Marc Jules1906Par décret du 29 mai 1906, sur le rapport du ministre de l'instruction publique, des beaux-arts et des cultes et du ministre des finances, les vingt-quatre pensions ecclésiastiques ci-après sont approuvées avec jouissance du 1er janvier 1906: HINAULT Georges Marc Jules desservant à Ressons-le-Long, 20 ans de service, 450 francs
Santé
NomPériodeNotes
DESJARDINS 1828Sage-femme en exercice au 01/06/1828.
Sources: Annuaire du département de l'Aisne pour 1829
Seigneurs
NomPériodeNotes
BEZANNES de Guillaume16..Seigneur de Prouvais. Seigneur de Poulandon par son mariage avec Suzanne de Gonnelieu.
BONARDIE de la M.1780Seigneur de Mainneville( hameau) et des fiefs Montois et de la Douye à Manville (ou Mainneville).
BOSSEBEC de François1550Seigneur d'Autrêches et Poulandon. Sa fille Catherine porat cette terre à Nicolas de Gonnelieu.
BOUCLENAY de Guillaume13..Seigneur de Ressons aussi par sa femme Marie, soeur de la précédente. En 1323, Marie et Guillaume fondèrent à Ressons pour le salut de leurs âmes et de celles de leurs ancêtres, une chapelle où devaient de dire 4 messes annuelles. Marie se trouvant veuve en 1337 et sans enfants, vendit la seigneurie de Ressons à l'abbaye de N. D.
GONNELIEU de Nicolas1559Seigneur de Pernant. Seigneur de Poulandon par son mariage avec Catherine de Bossebec.
GONNELIEU de François1604Second fils de Nicolas de Gandelieu. Seigneur de Poulandon et Millempart. Femme: Claude de Varlet. Enfants: Charles; Marie-Suzanne, femme de Claude de Flavigny, seigneur de Ribeauvillé.
GONNELIEU de Charles16..Seigneur de Poulandon. Femme: Françoise du Sart. Enfant: Suzanne qui épousa Guillaume de Bezannes.
LAMETH de Christophe1565Seigneur de Pinon et de Ressons, baron de Ressons.
LANCRY de RIMBERLIEU de N.1780Seigneur de Poulandon
PIERRE de la Pierre1345Ecuyer, seigneur du fief de la Nourrie. Femme: Simonne de Roy. Ils vendirent cette année ce fief à l'abbaye de N. D. pour le prix de 54 liv. parisis.
POMMERIE Jean1682Conseiller du roi, seigneur d'Epagny et de Mainneville (hameau).
RESSONS de Guillaume1152Chevalier, seigneur de Ressons Le Long.
RESSONS de Renard1178Seigneur de Ressons
RESSONS de Pierre II1183Chevalier, seigneur de Ressons. Mère : Hildeburge. Frère et soeur: Raoul et Elvide. Enfant: Marie. Pierre ayant fait établir à Ressons, sans le consentement de l'abbaye de N. D. dont il était l'avoué, une maison forte entourée de fossés, fut cette année condamné par l'évêque de Soissons à l'abattre et à faire hommage à l'abbaye N. D. avec défense de rétablir jamais son château.
RESSONS de Gilon1240Chevalier, seigneur de Ressons
RESSONS de Jean1235Fils de Gilon. Femme: Wiburge. Seigneur de Ressons.
RESSONS de Jean II dit le Petit1275Seigneur de Ressons. Femme: Gila d'Acy. Enfants: Jean; Gillet.
RESSONS de Renaud1283Chevalier de Ressons. Femme: Agnès.
RESSONS de Jean III dit Fromont ou Froniot1299Seigneur de Ressons. Femme: Emmeline de Mayot. Enfants: Marguerite et Marie, femme des suivants. Jean comme avoué de N.D. tenait d'elle en foi et hommage la mairie de Ressons. Il la vendit cette année 1299, à cette maison religieuse pour 400 liv. Cette mairie consistait alors en bans, ventes, amendes, arrêts, avoine et gélines de chacun des hommes de N.D. habitant Ressons, le franc molu au moulin de l'abbesse, et trois mailles nérets sutr le vin vendu pour être conduit au dehors. Jean fonda en 1307 à Ressons une chapellenie et la dota de 20 essins de froment.
RESSONS de (pas de nom cité) Albéric1314Seigneur de Ressons par sa femme Marguerite , fille du précédent.
RESSONS du Pierre1165Chevalier , seigneur de Ressons.