Connexion à l'espace adhérent



Connexion à l'espace adhérent



FÈRE-EN-TARDENOIS

L'église- Olivier Dufour
Code INSEE02305
Code postal02130
CantonFère-en-Tardenois
ArrondissementChâteau-Thierry
Population3373 habitants
PatronSte Macre.
Coordonnées de la mairie
11 Place Aristide Briand
02130 Fère en Tardenois
Tél : 03.23.82.20.44
lundi : 15-17H30
mardi à vendredi : 9H30-12H et 15H30-17H30
samedi : 9H30-12H

Petite ville, ancienne capitale du Tardenois, située dans une large vallée, à 60 k. au sud de Laon et 20 au nord de Château-Thierry, autrefois de l'intendance de Soissons, chef-lieu de bailliage, élection de Château-Thierry, diocèse de Soissons, aujourd'hui chef-lieu de canton, arrond. de Château-Thierry, même diocèse.
Il nous paraît peu vraisemblable que la localité nommée Fara, qui fut donnée par le roi Clovis à Ste Geneviève, et par celle-ci à St Remi, soit Fère-en-Tardenois ; il est bien plus probable que c'est la Fère, près de Laon. Il est du moins certain que la terre de Fère était, dès le 9e siècle, la propriété d'un seigneur laïc et la capitale du Tardenois. Un concile d'évêques s'y serait tenu, dit-on, en l'année 977. Le château de Fère, dont on voit les magnifiques restes, fut bâti en 1206 par Robert II de Dreux, seigneur de Fère. En 1214, Philippe-Auguste affranchit des corvées tous les hommes de Fère et du Valois, sous condition de lui payer annuellement : par chaque cheval fait, 2 sous ; par chaque âne sous le joug, 12 deniers ; et tout homme travaillant de ses mains, 6 deniers. En 1342, les habitants de Fère obtinrent de leur seigneur, Guy de Châtillon, l'abolition de plusieurs servitudes, notamment du fors-mariage, s'engageant en échange à concourir à la défense du château toutes les fois qu'ils en seraient requis. La ville de Fère fut prise par les Calvinistes en 1567, et par les ligueurs en 1590, sur qui Maulevrier la reprit peu de temps après. Elle fut pillée par les Espagnols en 1632. Elle tenait le parti du roi en 1423. Le capitaine Aladin de Moussay qui y commandait, la livra l'année suivante au roi d'Angleterre sous la condition qu'il lui conserverait son commandement. Deux soeurs de Genlis furent fondés à Fère en 1743, pour l'instruction des filles pauvres, par M. Gelu, curé de Tannières. Un autre prêtre, M. Leleu ou Leluc, curé de Villeneuve, y fonda à son tour en 1773, conjointement avec sa soeur, un hôpital de trois lits, dont deux pour les habitants de Fère, et un pour ceux de Villeneuve. Il existait en outre dans cette ville avant la révolution, une charité possédant 450 livres de rentes. On y voyait alors une manufacture de verres. De nombreux objets antiques ont été trouvés en 1765 dans le parc de Fère, en un lieu dit "Le Bois du Mensonge". C'étaient 32 médailles en or du Bas-Empire, une plaque d'or émaillée, deux bagues dont l'une enchâssait une pierre gravée, deux autres pierres gravées représentant l'une une figure drapée, l'autre une femme nue adossée à un arbre, une urne, une lampe funéraire, etc. On trouva avec ces objets un squelette humain couché sur le côté, les bras passés sous la tête, les jambes ployées sous le corps et beaucoup d'autres ossements. La ville de Fère portait pour armes : de sinople, chargé d'un fer à cheval d'or, surmonté d'une couronne de même.
Fère a vu naître N. Leroux, maître de pension au collège de Boncourt, rédacteur d'un journal d'éducation ; et L-Vict. Flament-Grétry, né en 1764, littérateur et poète qui, outre différents poèmes, a laissé plusieurs mémoires relatifs au procès du coeur de Grétry. Culture en 1760, 15 charrues.

Sources : Dictionnaire Historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia.
INSEE
Les noms révolutionnaires des communes par Figueres.

Galerie photos

Aujourd'hui
Autrefois

Informations utiles

Cotes des microfilms aux AD02

Hommages

Articles

TitreThème
Monographie de Fère-en-TardenoisMonographies

Personnalités

NomFonctionNaissanceDécés
Claude ANCELINCuré de la Paroisse Saint-Louis des Invalides7 septembre 1783
Camille CLAUDELSculpteur08/12/186419/10/1943
Paul CLAUDELPoète, dramaturge, romancier, diplomate, ambassadeur06/08/186823/02/1955
Jacques HURMANEConseiller général8/01/1934
François Gervais VERONInsituteur remarquable, officier d'académie17 juin 1874
Jean- Baptiste Edmond VIELLE Juge de Paix23 octobre 183711 janvier 1898

Noms de lieux

LieuTypePériodeSource
Château (Le)FermeDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Château de Fère (Le)Maison isoléeDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
CombernonFermeDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Fara in TardenenseAncien nomDictionnaire Historique de Melleville, Pages jaunes, Wikipédia
Fère-Sur-OurqVarianteArchives départementales de l'Aisne, côtes des microfilms
ParchyMoulinDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Petit moulin (Le)MoulinDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Rollequin (Le)MoulinDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE
Ville moyenneHameauDictionnaire historique de l'Aisne - MELLEVILLE

Les gens

Instituteurs
NomPériodeNotes
BÉGARD A partir de 1937Directrice maternelle 2 classes. Précédemment à Chauny
Sources: Mouvement des instituteurs pour 1937. Presse locale 1937. AD02.
BERTRAND Maria Élise1888...Précédemment à Pouilly-sur-Serre. Nommé institutrice titulaire en février 1888.
Sources: Le Guetteur de Saint-Quentin - 1888 - B.M. Saint-Quentin
BONNET Yves Jean Nicolas1831Mention honorable
BRIET Danièlede 1980 à 1985Professeure d'allemand au collège. Voir à Charly-sur-Marne
Sources: Presse locale 2013
BROCHARD ( SOEUR SAINTE-CÉLINE ) Eugénie1865...Nommée à Fère-en-Tardenois
Sources: Bulletin de l'instruction primaire pour le département de l'Aisne - 15 octobre 1865
CARPENTIER née PETIT Camille...1888En congé de disponibilité sur sa demande pour raison d'intérêt de famille à partir de février 1888.
Sources: Le Guetteur de Saint-Quentin - 1888 - B.M. Saint-Quentin
CERVONI Flora2012-2013Principale du collège Anne-de-Montmorency
Sources: Presse locale 2013
CHAMBERLAIN ou CHAMBERLIN Louise1920 ; 1923 ; 1934Mlle. Médaille de bronze en 1916. Directrice de l'école de filles (1923) Institutrice honoraire
Sources: L'Aisne du 29/02/1920 ; Annuaire de l'enseignement élémentaire en France 1923 - GallicaAnnales de la société historique et archéologiqe de Château-Thierry - 1934
DEJEAN Jusqu'en 1937Adjoint garçons
Sources: Mouvement du personnel - Arrêté de Monsieur le Préfet de l'Aisne du 4 juin 1937 - Presse locale - AD02 -
DEJEAN Jusqu'en 1937Mme. Adjointe à l'école de filles
Sources: Mouvement du personnel - Arrêté de Monsieur le Préfet de l'Aisne du 4 juin 1937 - Presse locale - AD02 -
DELORBE 1959-1960Sources: Annuaire Didot-Bottin 1960
DOUEZ 1883Directrice d'école. Mlle.
Sources: Bulletin de l'Union géographique du nord de la France - 1883 - Gallica
GILLES 1866Instituteur adjoint chez M. VERON. Brevet de capacité en 1866
Sources: Bulletin de l'instruction primaire pour le département de l'Aisne -31 mars 1866
GODIN Arthur Jean-Baptiste1896Diplôme pour l’enseignement aux adultes en 1896
Sources: Le journal de l'enseignement primaire 1896
GRANDVALET Clovis Léon1903Témoins d'un mariage à Liart 08, il a 25 ans
JONGLEUX Gustave Léon1891Instituteur-adjoint domicilié à Fère en Tardenois. Né vers 1867. Epoux de Berthe Virginie BAUDUIN, sp, née vers 1866. Fils : Maurice Léon, né le 21 juillet 1891 à Viry-Noureuil.
Sources: EC Viry-Noureuil
LE SAOS née MENSION MadeleineDu 01/10/1928 au 30/09/1931Voir la même à Oulchy-le-Château
Sources: AD02
LEBEAU Paul Gaston1923Directeur de l'école de garçons. Nommé Officier d'Académie en 1923. 52 ans 10 mois au 31/12/1922
Sources: Annuaire de l'enseignement élémentaire en France 1923 - Gallica.JO du 02/05/1923 - Gallica
LELEAU Paul Gaston1928Directrice d'école publique. Promu officier de l'instruction publique le 14/07/1928
Sources: JORF 1928/Gallica
MARIET Louis Victor1883 ; 1889Instituteur public. Nommé officier d'académie le 14/07/1889.
Sources: Bulletin de l'Union géographique du nord de la France - 1883 - Gallica ; JORF 1889/Gallica
MARTIAL Jean1923Instituteur stagiaire. 26 ans 1 mois au 31/12/1922
Sources: Annuaire de l'enseignement primaire au 01/01/1923
NADOT Renée1936Née en 1893. Directrice d'école publique. Nommée officier d'académie le 14/07/1936
Sources: AD02. JORF 1936/Gallica
PAPUCHON Georges1923Instituteur stagiaire. 28 ans 4 mois au 31/12/1922
Sources: Annuaire de l'enseignement primaire au 01/01/1923
PELCÉ Samuel1889-1890Né le 03/02/1865 à Raismes
Sources: Registre matricule de l'école de Chézy-en-Orxois - AD02
ROBICHE née LEMISTRE YvonneDu 01/10/1933 au 30/09/1945. Directrice de l'école maternelle à/c du 01/10/1945Voir la même à Monnes
Sources: AD02
SALLOIS Thierry2014Directeur
Sources: Journal l'Axonais - juillet 2014
SOEUR DÉSIRÉE ...1865Sources: Bulletin de l'instruction primaire pour le département de l'Aisne - 15 octobre 1865
THIEFINE 1959-1960Mme
Sources: Annuaire Didot-Bottin 1960
THIERCÉE Gaston LouisDu 01/10/1928 au 30/09/1933Directeur de l'école (3 classes). Voir le même à Soissons.
Sources: AD02
VÉRON François Gervais1851-1866Professeur de langues vivantes dans l'enseignement secondaire libre pendant 10 ans à Paris, Londres et New-York. Puis instituteur à Fère-en-Tardenois (1866) Officier d'académie en 1870. Termina sa carrière à Moy. Décédé le 17 juin 1874 à 54 ans. 15 ans de services dans l'école de Fère-en- Tardenois. — Médaille de broiize du Ministre.
Sources: Annuaire Mattot-Braine 1875. BULLETIN DE l'INSTRUCTION PRIMAIRE POUR LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE - 15 octobre 1866
VÉRON 1861 ; 1866Ecole de garçons très bien dirigée - 1861 - Classe de 115 enfants - Cours d'apprentis de 28 élèves - Cours d'adultes de 106 personnes en 1865. Médaille d'or de l'empereur (cours d'adultes-hiver 1865-1866.
Sources: Rapport du préfet et délibérations - Conseil général du département de l'Aisne - 1861 - Bulletin de l'instruction primaire pour le département de l'Aisne -30 décembre 1865. Bulletin de l'instruction primaire pour le département de l'Aisne -31 mars 1866
VILLAIN 1851Sœur de l'Enfant-Jésus de Soissons. Institutrice privée à Fère-en-Tardenois. Médaille de bronze par arrêté du 12/02/1851.
Sources: Presse locale 1851
Maires
NomPériodeNotes
CHATELAIN Marcel2008Adjoint
Sources: Annuaire des mairies 2009
CHEBŒUF 1820Adjoint Au Maire
Sources: Annuaire du département de l'Aisne de 1820, AD de l'Aisne, Laon
DE BONNEFOY 1900Maire
Sources: Recueil des actes administratifs de la Préfecture de l'Aisne
DUMONT G.1968Maire
Sources: L'Aisne porte de France
LACAU 1820Maire
Sources: Annuaire du département de l'Aisne de 1820, AD de l'Aisne, Laon
MAUS Michel2008Adjoint
Sources: Annuaire des mairies 2009
PARMENTIER Jean-ClaudeMars 2001Maire
Sources: Wikipédia
PILARD Martine2008Adjointe
Sources: Annuaire des mairies 2009
QUAY Catherine2008Adjointe
Sources: Annuaire des mairies 2009
RAVEL Marcel2008Adjoint
Sources: Annuaire des mairies 2009
ROBILLARD 1900Adjoint
Sources: Recueil des actes administratifs de la Préfecture de l'Aisne
ROSELEUX Jean- PaulMars 2008/2014Maire
Sources: Wikipédia
Religieux
NomPériodeNotes
ST GEORGES Soeurvers 1920Supérieure des religieuses de Jésus au Temple, décédée le 11 septembre 1920?
? François-Jacques1791Le clergé de Fère fut alors entièrement renouvelé ; J- B. Antoine Lecerf, ancien curé de Breuil, près Orbais, fut élu le 20 décembre 1791. Il eut ensuite pour premier vicaire un nommé François-Jacques, et pour second Charles Clairet.
BERNADETTE Mère1878-1971
CLAIRET Charles1791Le clergé de Fère fut alors entièrement renouvelé ; J- B. Antoine Lecerf, ancien curé de Breuil, près Orbais, fut élu le 20 décembre 1791. Il eut ensuite pour premier vicaire un nommé François-Jacques, et pour second Charles Clairet.
DUCROCQ François Auguste1882Né en 1820 à Mareuil-en-Dôle Curé de Nogent l’Artaud, curé-doyen de Vermand en 1852 Doyen de Flavy en 1865 - nommé à Fère en Tardenois 1882, y décédé en 1900.
GELU 1743Un prêtre, M. Gelu, curé de Tannières, fonda(ndlr: à Fère), en 1743, une école pour l’instruction des filles pauvres ; les religieuses de l’Enfant-Jésus de Soissons en prirent possession au mois de juin 1743 ; elles avaient 400 livres de rentes et étaient trois religieuses avant la révolution.
GOSSET Pierre Philippe Henri1954-1958Né le 21 mai 1924 à Montloué, ordonné prêtre à Soissons le 19 juin 1952. Mission de France à Fère en Tardenois de 1954 à 1958, aumônier de la JAC de 1958 à 1969 puis curé de Remies.
GUYOT 1927Curé Doyen
LECERF Jean-Baptiste1791Le clergé de Fère fut alors entièrement renouvelé ; J- B. Antoine Lecerf, ancien curé de Breuil, près Orbais, fut élu le 20 décembre 1791. Il eut ensuite pour premier vicaire un nommé François-Jacques, et pour second Charles Clairet.
MASSUREL 1792Au mois d’août 1792, un second serment de liberté et d’égalité fut demandé aux citoyens ; l’ancien curé M. Trichet, crut pouvoir le prêter. Jean Noël, ci-devant prieur de Chartreuve, Massurel, prêtre, Joseph Mosmot, Jacques Vincent, ancien procureur du charme, tous retirés à Fère, prêtèrent aussi ce serment.
MELAN François1662Curé de Fère
MEUNIER 1722Prêtre. Maitre Antoine Chéron, ancien assesseur en l’hôtel de ville de Fère, fonda en cette ville un petit collège par son testament du mois de février 1722. Il institua M. Meunier, prêtre, régent de ce collège ; il voulut que la maison qu’il léguait servi de classe à perpétuité.
MOREL 1790Principal du collège, puis prêtre de Fère. Fère célébra avec beaucoup de pompe, la fête de la fédération, le 14 juillet 1790. L’autel de la Patrie fut dressé au milieu de la place de Fère ; il était recouvert de velours cramoisi et surmonté d’un dôme magnifique où l’on remarquait les symboles de la liberté ; le clergé, la magistrature et tout le peuple firent le serment constitutionnel. L’harmonie existait parfaite entre tous les habitants de Fère, quand l’élection de l’évêque Marolles vint jeter le premier germe de dissentiment ; le vieux curé de Fère, messire Pierre Trichet, vint déclarer « qu’après y avoir sérieusement réfléchi devant Dieu, il ne pouvait accorder l’institution de M. Marolles avec les principes dans lesquels il avait été élevé et qu’il avait enseignés, avec l’Eglise, depuis cinquante ans ; il ne pouvait que promettre un silence respectueux sur toutes ces choses jusqu’à ce que le St-Père eut prononcé ; en attendant, il déclara renoncer à sa cure » sa main tremblante signa sa déclaration ; le jeune prêtre Morel, principal du collège, ne fut pas si scrupuleux, il accepta des mains de M. Marolles le titre de curé de Fère et comme le 13 mars il avait prêté le serment, il fut immédiatement mis en possession. ( Le prêtre Morel se rétracte le 26 mai 1791,il fut obligé de chercher un asile sur la terre étrangère ; il émigra en Allemagne ; il revint en France et fut nommé principal du collège de Château Thierry après le concordat de 1802).
MOSMOT Joseph1792Au mois d’août 1792, un second serment de liberté et d’égalité fut demandé aux citoyens ; l’ancien curé M. Trichet, crut pouvoir le prêter. Jean Noël, ci-devant prieur de Chartreuve, Massurel, prêtre, Joseph Mosmot, Jacques Vincent, ancien procureur du charme, tous retirés à Fère, prêtèrent aussi ce serment.
NOEL Jean1792Au mois d’août 1792, un second serment de liberté et d’égalité fut demandé aux citoyens ; l’ancien curé M. Trichet, crut pouvoir le prêter. Jean Noël, ci-devant prieur de Chartreuve, Massurel, prêtre, Joseph Mosmot, Jacques Vincent, ancien procureur du charme, tous retirés à Fère, prêtèrent aussi ce serment.
POMETET 1793Ancien curé. Une ancienne accusation circulatait de nouveau depuis quelques jours dans Fère : on disait que les curés cachaient des armes pour les envoyer aux émigrés et que cette fois il y en avait certainement dans la maison de l’émigré Rounay ; le 11 avril, une visite domiciliaire fut faite chez les citoyens Noël, ex prieur de Chéry, Massemot, ex religieux, Pometet, Tricher, anciens curés, et dans la maison Rounay ; on n’y trouva rien comme d’habitude.
SENGLER 1906Par arrêté du 15 juin 1906, le ministre de l'instruction publique, des beaux-arts et des cultes et du ministre des finances ont approuvé l'attribution d'allocations de quatre ans aux ministres du culte désignés ci-après : Sengler, vicaire à Fère-en-Tardenois
ST LEON soeur1881
ST LUC Soeur1942
ST RAPHAEL Soeur1891
ST REMY Soeurvers 1932Supérieure, décédée le 21 juillet 1932
STE YVONNE Soeur1912
TÉVENART Jean-Baptiste1881Mourut curé-doyen de Fère-en-Tardenois le 6 décembre 1881
TRICHET Pierre1769-1790Le 28 juin 1769, Claude Bourèches, avocat en parlement, bailli de Fère, convoqua les neuf notables de la ville ; il s’agissait, chose grave à cette époque, de nommer aux voix un échevin ; le peuple alors ne votait pas ; c’étaient les notables qui représentaient les diverses classes de la société ; Messire Pierre Trichet, curé, était notable pour le clergé. Fère célébra avec beaucoup de pompe, la fête de la fédération, le 14 juillet 1790. L’autel de la Patrie fut dressé au milieu de la place de Fère ; il était recouvert de velours cramoisi et surmonté d’un dôme magnifique où l’on remarquait les symboles de la liberté ; le clergé, la magistrature et tout le peuple firent le serment constitutionnel. L’harmonie existait parfaite entre tous les habitants de Fère, quand l’élection de l’évêque Marolles vint jeter le premier germe de dissentiment ; le vieux curé de Fère, messire Pierre Trichet, vint déclarer « qu’après y avoir sérieusement réfléchi devant Dieu, il ne pouvait accorder l’institution de M. Marolles avec les principes dans lesquels il avait été élevé et qu’il avait enseignés, avec l’Eglise, depuis cinquante ans ; il ne pouvait que promettre un silence respectueux sur toutes ces choses jusqu’à ce que le St-Père eut prononcé ; en attendant, il déclara renoncer à sa cure » sa main tremblante signa sa déclaration.
TURBEAUX août 1884Nommé vicaire de Fère en Tardenois par décision épiscopale (prêtre de la dernière ordination)
VINCENT 1906Par arrêté du 15 juin 1906, le ministre de l'instruction publique, des beaux-arts et des cultes et du ministre des finances ont approuvé l'attribution d'allocations de quatre ans aux ministres du culte désignés ci-après : Vincent, curé à Fère-en-Tardenois
VINCENT Jacques1792Au mois d’août 1792, un second serment de liberté et d’égalité fut demandé aux citoyens ; l’ancien curé M. Trichet, crut pouvoir le prêter. Jean Noël, ci-devant prieur de Chartreuve, Massurel, prêtre, Joseph Mosmot, Jacques Vincent, ancien procureur du charme, tous retirés à Fère, prêtèrent aussi ce serment. Depuis le départ de l’abbé Morel, la jeunesse était sans instruction ; l’ex-procureur du prieuré du Charme, Jacques Vincent, après s’être retiré à Laon, était venu à Fère ; il sollicita l’emploi de principal du collège ; comme il avait prêté tous les serments, rien ne s’opposait à sa nomination ; aussi le conseil général de Fère, ayant reconnu que l’éducation publique ne pouvait être confiée à de meilleures mains que celles de Jacques Vincent...
Santé
NomPériodeNotes
Andrieu Edouard1931Pharmacien
Sources: Annuaire administratif du département de l' Aisne année 1931
ANDRIEUX 1894Pharmacien depuis 1873
Sources: Guide Rosenwald - 1894 - Gallica
Auvray 1931Chirugrien-dentiste
Sources: Annuaire administratif du département de l' Aisne année 1931
Bavelaer 1931Médecin
Sources: Annuaire administratif du département de l' Aisne année 1931
BOILEAU François...1769...Medecin Parrain/Témoin à la Naissance à Artonges (02) le 23/04/1769 de CROSO.. Marie Alexandre Parrain/témoin : BOILEAU médecin à Fère Témoin au Mariage X à Artonges (02) le 11/05/1769 * de CHERON Pierre Alexandre et CROSNIER Marie Reine (F) témoin 4 : BOILEAU François docteur en médecine à Fère
Sources: Relevé Naissance et Mariage Artonges
CANQUOIN 1828Médecin en exercice au 01/06/1828.
Sources: Annuaire du département de l'Aisne pour 1829
CERVEAUX 1844Docteur en médecine. Médaille d'argent de la valeur de 25 francs pour le zèle montré dans la propagation de la vaccine en 1844.
Sources: Le Journal de Saint-Quentin - mars 1844 - B.M. Saint-Quentin
Chalut 1931Chirugrien-dentiste
Sources: Annuaire administratif du département de l' Aisne année 1931
CHEBEUF 1828Médecin en exercice au 01/06/1828.
Sources: Annuaire du département de l'Aisne pour 1829
DANTON 1894Médecin depuis 1845
Sources: Guide Rosenwald - 1894 - Gallica
DANTON 1894Médecin depuis 1875
Sources: Guide Rosenwald - 1894 - Gallica
DELIGNY 1894Médecin depuis 1883
Sources: Guide Rosenwald - 1894 - Gallica
FERET 1828Pharmacien en exercice au 01/06/1828.
Sources: Annuaire du département de l'Aisne pour 1829
Joxe 1931Médecin
Sources: Annuaire administratif du département de l' Aisne année 1931
LECLÈRE 1894Médecin depuis 1844
Sources: Guide Rosenwald - 1894 - Gallica
Mallet 1931Sage-femme
Sources: Annuaire administratif du département de l' Aisne année 1931
Potron 1931Médecin
Sources: Annuaire administratif du département de l' Aisne année 1931
REMY 1828Sage-femme en exercice au 01/06/1828.
Sources: Annuaire du département de l'Aisne pour 1829
ROUCHER-Dasbanel ou ROUCHER-DAUBANEL Jean-Marie1828 ; 1846Médecin en exercice au 01/06/1828. Docteur en médecine.
Sources: Source: Recueil des actes administratifs de la préfecture de l'Aisne -année 1846- Archives Départementales de l'Aisne ; annuaire 1829
Seigneurs
NomPériodeNotes
ANGOULEME d' Jean 1407Troisième fils de Louis d'Orléans qui lui laisse la seigneurie de Fère par testament lorsqu'il est assassiné en 1407. Jean d'Angoulême n'est alors qu'un enfant.Charles d'Orléans, son frère aîné, administra Fère après la mort de Valentine de Milan leur mère. Les deux frères prisonniers en Angleterre après la bataille d 'Azincourt en 1415, c'est Philippe , comte de Vertus , leur frère qui géra leurs biens.
BAUDIMENT de André1100Seigneur de Fère et Braisne. (A. de Vertus) . Seigneur de Braine et Fère par son mariage avec Agnès , soeur du précédent seigneur (Melleville)
BAUDIMENT de ou BAUDIMONT de Guyaprès 1127Guy n'eut qu'une fille, Agnès, qui fut dame de Braisne, Fère , Nesles et Longueville.(A. de Vertus) Guy, fils de André , comte de Braine , seigneur de Fère . Femme: Alix. Enfants: Hugues et Guy morts jeunes , Agnès (Melleville)
BOURBON de Marie1262Dame de Fère, veuve de Jean de Dreux mort à Chypre en 1213 . Elle mourut en 1274.
BOURBON de Armand1634Prince de Conti
BOURBON de François Louis16..Prince de Conti. Femme : Marie Thérèse de Bourbon Bavière.
BOURBON de Louis Armand 17..Fils de François Louis. Femme: Louis Elizabeth de Bourbon Bourbon.
BRETAGNE de Pierre , dit Mauclerc1224Il fut un brillant chevalier de Terre Sainte .Il fut blessé à la bataille de la Massoure et son corps rapporté à Braisne.
CHATILLON de Gaucher1298Gaucher IV de Châtillon, connétable de France. Il contracta 3 alliances et eut plusieurs enfants. Sa première femme fut Isabeau de Dreux. Il combattit les Flamands en 1304.
CHATILLON de Guy1324Seigneur de Fère par partage, fils de Gaucher IV. Comte de Porcien.
CHATILLON de Gaucher1333Fils de Guy de Chatillon et Marie de Lorraine. Le roi Jean le bon lui rendit visite le 17 septembre 1363 dans son château de Fère.N'ayant que des filles, il vendit Fère le 24 mars 1394 à Louis d'Orléans frère du roi Charles VI déjà seigneur de tout le Valois pour 50 000 écus d'or à la couronne.La chatellenie de Fère comprenait alors Fère, Villers, Villemoyenne, Augy et St Gilles. (A. de Vertus). Cette vente comprenait le château avec la basse-cour où demeuraient plusieurs bourgeois tenus de faire guet et garde toutes les fois requis; 70 chapons ou poules dus par les bourgeois; 32 setiers de grain de rente dite rentes de bourgeoisie, dont deux tiers en blé et le reste en avoine; le parc enclos de murs ave la garenne de mille arpents de bois;le péage et passage du pays ; etc..( Melleville)
DREUX de Robert II1170 ( Melleville)Il fut marié deux fois et eut 17 enfants.Il fit construire le château de Fère. Il mourut le 28 décembre 1219. (A. de Vertus) Seigneur de Fère . Femmes: Mahaut ou Mateline de Bourgogne, comtesse de Nevers puis Yolende de Coucy ( Melleville)
DREUX de Jean 1235Duc de Bretagne, fils de Pierre de Bretagne. Femme:Blanche de Navarre. après lui, le domaine revint à sa soeur Yolende qui le porta en mariage à Hugues, sire de Lusignan.
FERE EN TARDENOIS de (pas de nom cité) Bertrandvers 850Comte de Fère en Tardenois. Après lui cette seigneurie paraît être passée dans les mains des comtes de Vermandois.
FERE EN TARDENOIS de (pas de nom cité) Hugues , dit le blanc1096Seigneur de Braine, Fère et La Ferté-Milon
FERE EN TARDENOIS de (pas de nom cité) Milon II1144Il épousa Agnès , fille de Guy de Baudiment et mourut peu de temps après . ( A. de Vertus) Comte de Bar sur Seine ( Melleville)
FLAVY de Guillaume1430Seigneur de Fère par son mariage forcé avec Blanche fille de Jean de La Personne. Celle-ci le fit assassiner. Fère entra alors dans le domaine royal.
FRANCE de Robert1152Fils de Louis le Gros, seigneur de Dreux, Fère et Nesles. Il épousa en 3èmes noces Agnès de Baudiment , veuve de Milon . Elle lui apporta en dot Fère et Nesles.Il fut un des plus remarquables et des premiers chevaliers de Terre sainte. Il mourut en 1188.
LA PERSONNE de Jean 14.. Vicomte de Nesles, seigneur de Fère. Femme: Jeanne de Sarbruck. Il fut tué par Guillaume de Flavy.
LESIGNEM de Guy12..Il échangea Fère avec Gaucher de Châtillon. ( A. de Vertus). Hugues, dit le brun, sire de Lusignan, comte de Lamarche , échangea Fère avec Gaucher de Châtillon contre les château et ville de Fontenay en Saintonge (Melleville)
MONSAY de Aladin1424Entre 1420 , mort du comte de Vertus jusqu'en 1445, quand le duc Jean d'Orléans sort de sa prison d'Angleterre, le château de Fère appartint plusieurs fois à des aventuriers qui s'intitulèrent seigneurs ou capitaines de Fère. En 1424 Aladin de Monsay était capitaine de Fère qu'il tenait fermement au nom du roi Charles VII .
MONTMORENCI de Anne1528Connétable de France , il reçoit Fère de François Ier. Femme: Madeleine de Savoie.
MONTMORENCI de Henri1614Fils de Anne, seigneur de Fère, maréchal de France , sur qui cette rerre fut confisquée et donnée à Armand de Bourbon.
ORLEANS d' Louis1399Seigneur de Fère pour qui Fère fut érigé en Pairie par le roi Charles VI. Femme: Valentine de Milan.(1) Le 6 juin 1399, le roi Charles VI érigea Fère en Pairie en faveur de son frère Louis d’Orléans, et de ses enfants mâles. Louis d’Orléans, lorsqu’il périt assassiné au mois de novembre 1407, laissait par son testament la seigneurie de Fère-en-Tardenois à son troisième fils Jean d’Angoulême qui n’était encore qu’en enfant ; sa mère Valentine de Milan, qui venait quelquefois à Fère et qui était à Château Thierry quand elle apprit l’assassinat de son époux, amena le jeune seigneur de Fère à Blois.(2)
ORLEANS d' Louis Philippe Joseph1752Henriette fille de Louis Armand de Bourbon lui apporte Fère.
ORLEANS d' Louis Philippe1780Duc de Chartres , il reçoit Fère donné par Louis Philippe Joseph d'Orléans , son père en 1780. Louis Philippe est nommé roi des Français en 1830.
TARDENOIS de Bertrand853Bertrand, comte de Tardenois ( petit pays entre la Brie pouilleuse et le Soissonnais et dont la capitale était Fère en Tardenois), parent d'Hinemar de Reims.
TARDENOIS de Othiervers 870Comte de Tardenois ( petit pays entre la Brie pouilleuse et le Soissonnais et dont la capitale était Fère en Tardenois)